L’encours de la dette publique extérieure du Gabon atteindra 40,7% du PIB contre 40,5% en 2017, indique le rapport du Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), au terme du premier trimestre 2018.

La dette publique extérieure du Gabon atteindra 40,7% du PIB en 2018, selon la BEAC. © D.R.

 

La dette publique extérieure du Gabon atteindra en 2018 40,7% du PIB contre 40,5% un an auparavant, d’après les prévisions du rapport sur la politique monétaire de la sous-région, publié par la Banque des États de l’Afrique centrale(Beac), le 25 juillet 2018, à N’Djamena.

Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Beac justifie cette situation de la dette extérieure du pays par la remontée des cours et de la production du pétrole brut, l’accélération de la mise en œuvre des réformes économiques, monétaires et financières prévues dans le programme des réformes économiques et financières de la Cemac et les programmes conclus avec le Fonds monétaire international.

«Compte tenu des marges de manœuvre budgétaires limitées par la mise en œuvre des mesures de consolidation budgétaire inscrites dans les programmes financiers avec le FMI, d’une part, et de la remontée des cours des prix du pétrole brut qui pourrait accroître les ressources des Etats, d’autre part, le rythme de l’endettement public devrait ralentir», assure le Comité de politique monétaire de la Beac.

S’agissant du ratio du service de la dette extérieure rapporté aux recettes budgétaires, il sera en baisse, passant de 18,8 % contre 31,5 % en 2017. Et celui de la dette extérieure rapporté aux exportations de biens et services sera de 8,6 %, contre 13,8 % un an auparavant.