L’Ambassadeur Haut Représentant du Gabon en France, Flavien Enongoué, a été reçu le 16 au Palais Bourbon par le député français du Tarn et Secrétaire de la Commission des Lois, Jean Terlier, par ailleurs président du Groupe d’amitié France-Gabon.

Vue de la séance de travail entre l’ambassadeur Flavien Enongoue et les membres du Groupe d’Amitié Gabon-France au palais Bourbon. © D.R.

 

Le président du Groupe d’amitié France-Gabon, Jean Terlier, a reçu le 16 janvier au Palais Bourbon, l’Ambassadeur du Gabon en France, Flavien Enongoué.

Les membres de ce groupe ont tenu à rencontrer le diplomate, porteur en France de la parole institutionnelle, pour échanger sur la situation politique, notamment sur la révision constitutionnelle et les prochaines élections législatives. Les échanges ont également porté sur la situation économique, en particulier sur la présence économique française au Gabon, la sécurité dans la sous-région, le sport et la culture.

Visite des objets d’arts africains au Musée du Quai Branly-Jacques. © D.R.

Les deux parties ont convenu de la nécessité d’une relance urgente des échanges avec leurs collègues du Groupe d’amitié Gabon-France au Palais Léon Mba de Libreville. En filigrane se dessine la perspective d’une visite des membres de ce groupe au Gabon.

Flavien Enongoué a convié ses interlocuteurs, dans le cadre de la diplomatie culturelle, à une visite de l’Exposition «Les forêts natales», au Musée du Quai Branly-Jacques Chirac, le mercredi 17 janvier 2018. Les Députés présents ont pu apprécier la richesse de l’art ancien de l’Afrique centrale, en particulier gabonais, dont certaines pièces (statuette Fang, reliquaire Kota et masque Punu) sont mondialement connues et prisées des spécialistes.

Dans le contexte du débat sur le retour des objets d’art africain sur le continent, relancé par l’avis favorable du président de la République française, Emmanuel Macron, exprimé récemment lors du discours de Ouagadougou (Burkina Faso), ces Députes ont pu toucher du doigt la réalité du problème, avant qu’ils ne soient invités à légiférer le moment venu sur cette question.

La rencontre du Palais Bourbon fait suite à l’audience que l’Ambassadeur Flavien Enongoué avait accordée le 21 décembre à Jean Terlier, au lendemain de la réunion constitutive du nouveau bureau du Groupe d’amitié France-Gabon.