Des lauréats gabonais du Campus du développement ont été honorés le 28 novembre à la Résidence de France, à Libreville, où ils ont reçu leur parchemin après des mois de formation au centre de l’Agence française de Développement (AFD).

Les lauréats posant avec l’ambassadeur de France au Gabon et les invités de marque parmis lesquels le ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou et la directrice de l’AFD, Laëtitia Dufay. © Ambassade de France.

 

A la Résidence de France, en présence d’un parterre d’invités, le représentant de Paris à Libreville, Philippe Autié, a voulu renouer avec une vielle tradition, celle de célébrer des lauréats gabonais du Campus du Développement, l’ancien Centre d’études financières, économiques et bancaires (CEFEB).

Deux Gabonais étaient à l’honneur le 28 novembre,  Wilfried Mando et Rodrigue Owoumbou Siangoye. Issu de la 59e promotion et la dernière du CEFEB (2016/2017), Wilfried Mando a obtenu un Master en «Maîtrise d’ouvrage public-privé» (MOPP). Il est fonctionnaire du ministère de la Santé, en poste à l’Office pharmaceutique national.

Rodrigue Owoumbou Siangoye fait partie la promotion 2017/2018, la toute première cohorte du Campus du développement. Fonctionnaire du ministère de l’Agriculture, actuellement conseiller auprès du Secrétaire général, il a obtenu un Master en «Maitrise d’ouvrage pour le développement»(Modev).

«C’est une chance pour vous, pour nous, de disposer d’une telle formation qui vient compléter le riche dispositif de coopération bilatérale en matière d’éducation, d’enseignement supérieur et de formation que partagent nos deux pays», a déclaré Philippe Autié.

Selon la Directrice de l’AFD pour le Gabon et São Tomé et Principe, Laëtitia Dufay, en 55 ans d’existence, le CEFEB a formé près de 20.000 personnes originaires de 60 pays. Toutefois, a-t-elle tenu à souligner,  «70% des bénéficiaires des formations du CEFEB sont originaires des régions d’Afrique et de Méditerranée»

Auréolé des atouts bonifiés du CEFEB, le Campus du développement poursuit la même orientation stratégique, «créer une communauté́ de décideurs et d’experts qui partagent la même compréhension des enjeux, les mêmes méthodes et les mêmes outils de travail et surtout la volonté́ de travailler ensemble pour atteindre les mêmes objectifs».

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou et du Secrétaire général du ministère des infrastructures, Yolande Nyonda, également présidente de l’association Turgot 241.