Le ministère de l’Économie numérique et le ministre des Arts et la Culture de l’Afrique du sud ont donné le 10 mars dernier, à Libreville le top de la saison culturelle africain 2017.

Le ministre gabonais délégué à la Promotion des Investissements privés, chargé du Tourisme et de l’Industrie, Irène Lindzondo et son homologue sud-africain, Tokozile Xasa. © Gabonreview

 

Le Gabon et la République d’Afrique du sud organisent la «saison culturelle africain 2017». Cette manifestation regroupe divers évènements axés sur l’exposition culturelle, la dégustation de mets sud-africains, la conférence commémorative publique, sur le président le plus ancien du Congrès national africain (ANC) «Olivier Reginald Tambo», des projections de films, peinture murale et un grand concert de clôture.

Le ministre gabonais délégué à la Promotion des Investissements privés, chargé du Tourisme et de l’Industrie, Irène Lindzondo et son homologue sud-africain, Tokozile Xasa. © Gabonreview

Ces activités visent à mettre en valeur le talent artistique de l’Afrique du Sud pour créer un dialogue interculturel et intergénérationnel entre les deux pays, renforcer les relations culturelles et les relations interpersonnelles, jeter les bases d’un commerce élargi et promouvoir la diplomatie culturelle entre ces deux pays.

«La saison culturelle qui nous réunit en ce jour, est une occasion de plus pour nos Etats d’affirmer leur volonté commune, non seulement en vue de partager leurs expériences, mais surtout consolider les liens de coopération multiforme», a déclaré le ministre gabonais délégué à la Promotion des Investissements privés, chargé du Tourisme et de l’Industrie, Irène Lindzondo.

Pour le ministre délégué au Tourisme sud-africain, Tokozile Xasa, il faut trouver des solutions africaines aux problèmes africains. «Les pays africains ont quelque chose en commun, c’est leur patrimoine, leur richesse et leurs traditions. Il fallait donc qu’ensemble, nous mettions cela en avant pour mutualiser les différentes cultures et cela peut aider le continent africain à s’autonomiser», a-t-elle déclaré.

Selon les organisateurs de cette saison culturelle, l’année 2017 marque les célébrations du centenaire d’Oliver Reginald Tambo, l’icône de la lutte de libération et le président le plus ancien du Congrès national africain (ANC) de 1969 et 1991.