Cette manifestation culturelle se tiendra du 7 au 16 août dans la capitale gabonaise. Un rendez-vous dont les contours ont été tracés par le directeur du musée national des arts et des traditions du Gabon.

Willis Kombi Ovenga lors de son passage sur Gabon Télévisions, le 3 août 2017. © Gabonreview/Capture d’écran

 

© Gabonreview/Capture d’écran

Evénement de valorisation des neuf provinces du pays, «Gabon 9 provinces» s’ouvrira le 7 août. En prélude à cette célébration, le directeur du musée national des arts et des traditions du Gabon est revenu sur les contours de ce concept, au cours de l’«Entretien de Gabon 24», le 3 août. Davy Willis Kombi Ovenga a d’abord planté le décor en présentant la genèse du projet.

«A la base, le concept Gabon 9 provinces était une émission réalisée par la Radio Télévision du Gabon (RTG) dans les années 80. Au cours de cette émission, les provinces étaient clairement présentées à travers leur culture respective, leurs villes et même leurs notables. A ces débuts, Gabon 9 provinces permettait ainsi aux téléspectateurs de découvrir les provinces», a-t-il expliqué.

L’initiative a ainsi été reprise par le musée national qui entend la pérenniser, grâce à un calendrier de manifestations artistiques et culturelles, conformément au chronogramme élaboré par le ministère en charge de la Culture. «Après le succès de la Fête des Cultures (début juillet, ndlr), nous nous inscrivons dans la continuité de celle-ci avec le Gabon 9 provinces», a déclaré Davy Willis Kombi Ovenga.

Concrètement, l’événement se déclinera en deux phases. La première s’étalera du 7 au 15 août au Jardin botanique de Libreville. Il s’agira d’une exposition-dégustation d’art culinaire. Mais aussi, des présentations des patrimoines (sculptures et tableaux, ndlr) de chaque province sur les neuf jours de cette première phase ; avec le concours de la fédération nationale des peintres et sculpteurs. «Cette exposition sera permanente», précise-t-il.

Au-delà de l’exposition-dégustation, les organisateurs entendent également mettre l’accent sur l’aspect purement didactique. «Nous aurons également une tente dédiée à la science. Nous avons constaté qu’il fallait aussi partagé avec les Gabonais, les potentialités et les spécificités de chaque province. Nous allons ainsi présenter les départements, les villages et les cantons de chaque province du Gabon», a annoncé le directeur général du musée national.

«Contrairement à la fête des cultures ou le loisir était de mise, ici les visiteurs pourront s’instruire. Car il y a des Gabonais ayant oublié le nombre de département de leur province d’origine ou même leurs spécificités culinaires», a-t-il ajouté. Dans ce sens, Davy Willis Kombi Ovenga a invité les exposants retardataires à se rapprocher du ministère de la Culture.

Cette première phase s’achèvera par un concert avec des artistes originaires de chaque province. La seconde phase, quant à elle, est prévue se dérouler le 16 août au soir, au musée national des arts et des traditions du Gabon, avec «La nuit des masques».

«Là encore, nous voulons ressortir les spécificités de chaque province en présentant neuf masques. Soit un masque par province avec une explication pédagogique pour présenter la valeur de ces réalisations», a-t-il soutenu.