720 participants, artistes et opérateurs économiques, se sont inscrits pour la 2e édition du festival organisé par le ministère en charge de la Culture et des Arts, prévu du 7 au 15 août prochain à Libreville. Avec 135 inscrits, le Woleu-Ntem comptera le plus grand nombre de participants.

720 artistes et exposants se sont inscrits au 2e «Gabon 9 provinces». © François Zima/Gabon Vision 2025

 

Présentée par le ministre d’Etat Alain-Claude Bilie-By-Nze comme l’édition de «la confirmation», la 2e édition du «Gabon 9 provinces» prévue du mardi 7 au mercredi 15 août  a clairement glané plus de participants que lors du lancement de ce festival l’an dernier. Principal organisateur, le ministère en charge de la Culture et des Arts évoque «un énorme engouement» autour de cette édition organisée sous le thème : «A la découverte du patrimoine culturel immatériel et matériel des neuf provinces du Gabon».

A la clôture des inscriptions, l’on dénombre en effet 72 inscrits pour la province de l’Estuaire ; 89 pour le Haut-Ogooué ; 55 pour le Moyen-Ogooué ; 96 pour la Ngounié ; 64 pour la Nyanga ; 98 pour l’Ogooué-Ivindo ; 75 pour l’Ogooué-Lol ; 36 pour l’Ogooué-Maritime et, détenteur de la palme du plus grand nombre d’inscrits, le Woleu-Ntem en compte 135.

Le comité d’organisation dont fait partie Melchisédek Obiang Zue, invité récemment sur Radio Gabon, y voit une réelle appropriation de cet événement par les artistes des différentes provinces, qui devraient également susciter l’engouement des populations. Les organisateurs disent d’ailleurs attendre «le double» de la mobilisation de la 1ère édition organisée au Jardin botanique.

Si cette année le festival a été délocalisé au boulevard Jean-Paul II, son programme reste le même, rassure le comité d’organisation : «une province, une journée». En clair : chacun des 9 jours que durera le festival sera consacré à une province. «Pour la journée du Haut-Ogooué par exemple, depuis la matinée, les populations auront la possibilité de déguster les mets propres à cette province, parce qu’il y aura des expositions d’art culinaire. Des artisans viendront du Haut-Ogooué pour exposer un certain nombre d’articles propres à la culture du Haut-Ogooué», a expliqué Melchisédek Obiang Zue.

Pour cette 2e édition du «Gabon 9 provinces» sont également prévues des conférences-débats autour de la culture et de l’histoire du Gabon, notamment en rapport avec l’œuvre du Pr Ange François Xavier Ratanga Atoz décédé le 2 juillet 2018. Le comité d’organisation tient à rendre hommage à «un grand homme». Chaque journée du festival se clôturera par un spectacle. Sur la scène : des artistes originaires de la province célébrée.