La Confédération générale du travail (CGT) vient d’exprimer sa solidarité et son «vif soutien» à la confédération syndicale Dynamique unitaire et à l’ensemble des travailleurs gabonais en grève.

La CGT soutient la grève générale illimitée au Gabon. © D.R.

 

La décision de Dynamique unitaire d’entrer en grève générale illimitée sur l’ensemble du territoire national, le 12 mars dernier, a été saluée en France par la Confédération générale du travail (CGT). En effet, le membre de la commission exécutive confédérale vient d’adresser une lettre de soutien à la confédération syndicale gabonaise. «La CGT apporte son vif soutien à nos camarades de la Dynamique unitaire et à l’ensemble des travailleurs gabonais en grève», peut-on lire dans le courrier signé de Fabienne Cru.

Après un préavis sans succès déposé le 1er mars sur la table du Premier ministre, et plusieurs actions visant à interpeller le gouvernement sur la nécessité d’initier des négociations autour des différents points de revendication, la paralysie totale de l’appareil administratif gabonais apparaît pour les membres de Dynamique unitaire comme l’une des solutions idoines pour susciter la réaction des autorités du pays. Seulement, sur le terrain, la grève reste encore peu suivie.

La confédération syndicale revendique, entre autres, l’annulation des mesures prises par le gouvernement lors du Conseil de ministres du 23 février 2018. Mais aussi, le respect des libertés et des droits syndicaux, notamment la réhabilitation administrative de la Conasysed, la renégociation des nouveaux paramètres de la pension retraite, ainsi que la révision à la baisse du taux de prélèvement de la Caisse d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), etc.