La jeunesse de 11 pays francophones d’Afrique est invitée à une mobilisation simultanée le 19 août à 10 heures, contre la Françafrique. Au Gabon, la chambre de commerce rassemblera cette population pour dire non «aux mécanismes de soumission» de la Françafrique.

La jeunesse africaine invitée pour une mobilisation simultanée le 19 août. © D.R.

 

A l’appel du leader souverainiste africain Kemi Seba, la jeunesse de 11 pays francophones d’Afrique va se mobiliser le 19 août, pour dénoncer l’emprise de la Françafrique sur le destin de plusieurs pays africains.

Cette mobilisation anti franc CFA, anti bases militaires françaises et anti néocolonialisme, va se dérouler simultanément dans 11 des capitales africaines francophones qui utilisent le franc CFA.

La société civile gabonaise, au même titre que celles des autres pays de la zone franc, va se mobiliser à la Chambre de commerce de Libreville. Samy Ginet Maghoumbou, Léonce Aubame, Jessica-Paule Ntoutoum et Joël Lanti Ndigi III, porte étendards de ce rassemblement à Libreville, entendent sonner le glas de ces «mécanismes de soumission à l’Occident, plus particulièrement à la France».

Ces rassemblements convoqués par Urgences panafricanistes (Urpanaf) visent à s’émanciper de la relation paternaliste sous laquelle certains Etats africains sont emprisonnés.

Auteur : Alain Mouanda