Le président du Front patriotique gabonais (FPG) a installé les secrétaires provinciaux du parti dans l’Estuaire, le 14 avril à Libreville. A cette occasion, Gérard Ella Nguéma a recommandé à ses lieutenants de mobiliser le maximum de militants dans la perspective des législatives 2018.

Le président du FPG, Gérard Ella Nguéma, le 14 avril 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

Installant les secrétaires provinciaux du parti pour le compte de l’Estuaire, le 14 avril à Libreville, le président du Front patriotique gabonais (FPG) a mis ces derniers face à leurs responsabilités. «Chers compatriotes, monsieur le secrétaire provincial, messieurs les secrétaires communaux, la tâche qui vous incombe ce jour est lourde de sens (…) votre tâche consiste à structurer le parti vers la base», a déclaré Gérard Ella Nguéma.

© Gabonreview

Face aux militants et responsables du bureau exécutif, le président du FPG a été formel : «Nous voulons être un parti de citoyens engagés, et non un parti uniquement de législation, une espèce de PME politique qui ne grandit pas et ne grossit pas. Nous voulons être un parti fort pour favoriser une partie forte et pour mener des combats forts. Tels mes disciples, allez et convertissez les Gabonais», a poursuivi le leader des derniers nés des partis politique.

Ce dernier souhaite fédérer le plus de militants possible dans la perspective des prochaines élections législatives. «Nous devons être debout aux prochaines élections, pour défendre la Patrie en étant présent au futur parlement. Mais cela ne pourrait se faire sans votre engagement total», a soutenu Gérard Ella Nguéma. En effet, une fois représenté au parlement, le FPG entend raviver la «flamme patriotique» en mettant sur la table plusieurs sujets d’intérêt national.

A l’instar de la privatisation des sociétés publiques, l’insécurité grandissante, les crimes rituels, l’accaparement de ces certains secteurs d’activités par les expatriés, l’immigration, etc. «Pour nos divergences politiques, nous ne devons pas accepter que le Gabon soit la risée des autres pays», a indiqué Gérard Ella Nguéma.

Par ailleurs, le président du FPG a souligné que l’installation des secrétaires provinciaux et communaux dans les autres provinces se poursuivra dans les prochains jours, par les vice-présidents provinciaux du parti. «La tâche n’est pas facile mais. C’est la qualité de votre travail qui déterminera la position de notre parti dans trois mois. A cette échéance, en effet, nous tiendrons un congrès ordinaire d’évaluation», a conclu Gérard Ella Nguéma.