Lors de sa récente visite au Maroc, la ministre du Travail a sollicité l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) pour la prise en charge des élèves formateurs gabonais dans les métiers du transport et de la logistique.

Carmen Ndaot et Loubna Tricha, le 28 mars 2018. © Lematin.ma

 

Les formateurs gabonais dans les métiers du transport et de la logistique seront formés par l’OFPPT du Maroc. Une convention de partenariat a été signée le 28 mars dernier entre Carmen Ndaot et Loubna Tricha, la directrice générale par intérim de la structure. Cette convention intervient deux ans après la pose de la première pierre, par le roi Mohammed VI et Ali Bongo, du Centre de formation dans les métiers du transport et de la logistique de Libreville. Carmen Ndaot et Loubna Tricha n’ont d’ailleurs pas manqué d’échanger sur l’état d’avancement des travaux dudit centre.

Pour la ministre gabonaise en charge de la Formation professionnelle, la convention signée avec l’OFPPT permettra également de renforcer la formation de la trentaine d’élèves formateurs gabonais actuellement en immersion dans les structures de l’Office, notamment dans les aspects prioritaires tels que le développement d’un réseau d’établissements, l’ingénierie de formation et le perfectionnement des formateurs et du staff technico-pédagogique.

Carmen Ndaot a aussi sollicité l’appui de l’OFPPT à la création d’autres établissements sectoriels au Gabon et au développement de structures et de mécanismes de formation continue afin d’assurer une disponibilité de ressources qualifiées, rapporte le site de l’ambassade du Gabon au Maroc.

«Pour financer ces actions et accompagner la réalisation des projets de coopération identifiés, les deux partenaires ont également convenu de prospecter conjointement des sources de financement auprès de bailleurs de fonds internationaux, tels que la Banque islamique de développement, la Banque mondiale, la Banque africaine de développement», informe le site Le matin.ma.