Auteure, femme d’affaires, philanthrope et bloggeuse, Nabou Fall a initié les adhérentes de L’Appel des Mille et Une au marketing, au branding et à la communication, le 3 août à Libreville.

Nabou Fall pendant la session de formation des membres des Mille et Une, le 2 août 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

Soucieuse de renforcer les capacités de ses membres dans les domaines du marketing, du branding et de la communication, L’Appel des Mille et Une a sollicité l’expertise de Nabou Fall. Auteure, femme d’affaires, philanthrope ou encore bloggeuse, cette dernière a entretenu les adhérentes du mouvement féministe, le 2 août à Libreville, sur le thème «Femme, comment vendre ?».

«Je suis venue partager une formation sur le branding, la communication et le marketing. Ces sujets sont importants pour toutes les femmes œuvrant à la création d’entreprise, et même pour leur développement personnel», a souligné Nabou Fall, à l’issue de la session de formation. «Il faut se préparer pour lancer un produit, la commercialisation ne s’improvise pas, tout comme la création d’un business. Cela nécessite une planification et une organisation. Et, il faut connaître les fondamentaux du marketing», a déclaré la formatrice.

A l’issue de la formation d’un peu plus d’une heure, Nabou Fall s’est dite satisfaite. «Nous avons eu des feedbacks assez positifs et nous sommes très contentes car beaucoup de participantes révélé avoir des armes supplémentaires pour lancer leur business. Je suis très contente d’avoir eu cet événement de proximité avec L’Appel des Mille et Une», a-t-elle affirmé.

Officiant dans l’artisanat, la communication et même la politique, une trentaine de membres a pris part à cette séance de formation. «A l’issue de cette formation, nous retenons que la femme doit maintenant se prendre en charge. Le tout en prenant part à des formations pour mieux développer ses projets, mettre en branle ses actions, afin d’être autonome, plus libre, à travers des projets concourant au développement de son business et son développement personnel», s’est réjouie Espérance Mohongou.