42 journalistes issus de l’Afrique et de l’Asie pacifique prennent part au programme d’étude-diplomatique du Centre de presse Afrique-Chine (CPAC) et Centre de presse Asie pacifique-Chine (CPAPC). D’une durée de 10 mois, le programme a été officiellement lancé 27 mars à Beijing, en Chine.

Les journalistes participant au programme. © Brice Bandoma

 

Issus des pays africains et asiatiques, 42 journalistes prennent part au programme d’étude-diplomatique du Centre de presse Afrique-Chine (CPAC) et Centre de presse Asie pacifique-Chine (CPAPC). Les participants au programme organisée par le Centre international de presse de chine (CIPC), et soutenu par China Public Diplomacy Association (CPDA), ont été accueillis à la faveur d’une cérémonie organisée le 27 mars à Beijing, en Chine.

Hu Zhengyue pendant sont mot de circonstance. © Brice Bandoma

A cette occasion, le vice-président de la CPDA s’est notamment adressé aux journalistes africains. Hu Zhengyue a notamment salué le profond lien entre les peuples chinois et africains. «Un lien dont le potentiel de coopération est énorme. Sans doute, le prochain sommet sino-africain de septembre prochaine sera le point culminant d’un nouveau départ historique entre les deux parties», a-t-il déclaré.

Un séjour que les journalistes entendent maximiser. «Ce séjour en terre chinoise nous permet de découvrir le fonctionnement politique, économique, technologique et culturel de ce pays», a déclaré un journaliste du Burundi. «Ce séjour nous permettra d’avoir une autre vue sur la Chine, loin des clichés auxquels nous sommes habitués. Et ceci a commencé par les activités que nous avons déjà effectuées sur le terrain dès notre arrivée», a ajouté Vicent Mbonihankuye.

Homme des médias en provenance des Philippines, Greggy Eugenio, pour sa part, a souhaité «une meilleure appréciation et perception des choses durant cette période pour examiner les quelques points parfois d’incompréhensions entre certains voisins de la région». Ce dernier a du reste salué la bonne organisation et l’implication des femmes et des hommes en charge de l’accueil de la délégation des journalistes.

Pour 2018, le programme d’étude-diplomatique a démarré début mars et durera 10 mois. 42 pays dont le Gabon prennent part à ce programme de formation.

Auteur : Brice Bandoma