L’Institut national de formation d’action sociale et sanitaire (Infass) a présenté, le 13 décembre à Libreville, les curricula de formation de cinq nouvelles filières qu’elle entend ouvrir cette année.

image illustrative d’un médecin dans un laboratoire. © Opals.asso.fr

 

Cinq nouvelles filières verront le jour à l’Institut national de formation d’action sociale et sanitaire (Infass), pour le compte de l’année académique 2017-2018. Soit, imagerie médicale, laboratoire, génie sanitaire, statistique sanitaire et pharmacie. Une décision visant à combler le besoin criard en personnel exprimé par la direction centrale des ressources humaines du ministère de la Santé.

Au total, l’institut spécialisé dans la formation du personnel médical et paramédical de catégorie B1, A2 et A1 comptera désormais 17 filières de formation. Dans le cadre de l’application effective de cet élargissement, un atelier a été organisé le 14 décembre à Libreville par la direction de l’établissement l’Infass.

«Cet atelier avait pour objectif de présenter les nouveaux curricula élaborés avec l’appui des partenaires marocains, afin d’être examinés par les experts nationaux et experts disciplinaires avant leur adoption et leur mise à disposition des étudiants», a expliqué Marie Noelle Avome Obame.

A l’issue de cet atelier, cinq sous commissions ont été constituées pour examiner ces programmes de formation. Les curricula définitifs seront mis à la disposition des étudiants dans les prochains jours, après le concours d’entrée à l’Infass prévu le 22 décembre.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga