L’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) a procédé à la remise de diplômes à la promotion la 2016-2017. A cette occasion, le ministre des Sports a notamment appelé les lauréats de cette 40e promotion à faire preuve de courage et de professionnalisme dans l’exécution de leurs missions.

Mathias Otounga Ossibadjouo lors de la remise des diplômes aux majors de la 40e promotion de l’INJS, le 21 mars 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

La promotion 2016-2017 de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) a reçu ses diplômes, le 21 mars à Libreville. Après deux ans de formation, les 131 récipiendaires ont reçu leurs certificats dans les cycles «Inspecteurs de la jeunesse et des sports», «Professeurs d’Education physique et sportive», «Professeurs des activités socio-éducatives, «Conseillers sportifs» et «Conseillers des activités socio-éducatives».

«Sachez que les tâches et les responsabilités qui vous attendent sont difficiles mais exaltantes», a déclaré le ministre des Sports à l’endroit des récipiendaires. «Il vous appartient de ce fait, de faire preuve de beaucoup de courage et de professionnalisme dans l’exécution de vos missions respectives. Mais surtout, d’abnégation dans votre statut de fonctionnaire», a poursuivi Mathias Otounga Ossibadjouo.

Visiblement satisfait des résultats de l’année académique 2016-2017, le membre du gouvernement a adressé ses encouragements au corps professoral, pour le travail abattu en dépit des conditions de travail difficiles. Et ce dernier de rappeler aux corps administratif et professoral, les enjeux et défis de l’INJS. «L’ouverture des cycles supérieurs diversifiés et son basculement sans le système LMD, doivent davantage vous amener à plus de professionnalisme, d’imagination et d’abnégation dans la quête des solutions à la forte demande exprimée par la société gabonaise en mutation», a affirmé le ministre des Sports.

Moments de la cérémonie. © Gabonreview

Le directeur général de l’INJS, pour sa part, a indiqué aux récipiendaires que le diplôme qu’ils viennent d’obtenir n’est qu’une présomption de connaissance. «La pratique sur le terrain perfectionnera chacun de vous dans les missions qui lui sont dévolues», a conseillé Alain Elingui. Les promotionnaires, quant à eux, ont eu une pensée affectueuse pour leur formateur qui, «malgré les conditions de travail, pas toujours favorables, n’ont ménagé aucun effort pour nous transmettre des savoirs qui devraient faire de nous aujourd’hui des véritables relais dans la conception et des stratégies nécessaires au rayonnement du sport gabonais».

L’INJS est un établissement public qui a pour mission d’assurer la formation, le perfectionnement et le recyclage des cadres du ministère des Sports ainsi que ceux des fédérations sportives et d’éducation extra-scolaire. Il assure également, en relation avec les institutions universitaires spécialisées, la promotion de la recherche fondamentale et appliquée dans les domaines de compétence du ministère de la Jeunesse et des Sports.