Blessé à l’entrainement en novembre, le milieu récupérateur revient peu à peu à la compétition avec Southampton (D1 anglaise). L’occasion pour Mario Lemina de se confier sur cette fâcheuse expérience et son club.

© saintsmarching.com

 

Alors qu’il commençait à se faire un nom à Southampton (D1 anglaise) où il est arrivé l’été dernier, Mario Lemina a été stoppé dans son élan. La faute à un choc à l’entrainement, en novembre, au cours duquel l’international gabonais s’est blessé à la cheville avec un ligament touché. S’il a repris l’entrainement, le milieu de terrain n’en oublie pas moins cette épreuve.

«La blessure a été un échec car je commençais à m’adapter à la vie en Angleterre. Mais je retrouve peu à peu la confiance», a confié Mario Lemina, dans un récent entretien à dailycannon.com. «Je ne pense pas que ça prendra beaucoup de temps avant que je revienne à 100%. J’ai mis du temps à m’en remettre, mais maintenant les choses s’améliorent et je travaille dur», a ajouté l’international gabonais.

Auteur d’un début de haute volée avec les Saints, Mario Lemina a été déjà célébré dans les travées du St Mary’s Stadium. Une attitude saluée par l’international gabonais. «Je suis vraiment reconnaissant de l’accueil que j’ai reçu des fans (…) Je veux les remercier, ils ont été brillants avec moi», s’est-il réjoui, convaincu d’être dans la bonne équipe. «J’apprécie vraiment la vie à Southampton. C’est ce que je cherchais. Je me sens calme ici et j’aime travailler dur», a révélé le joueur.

Mario Lemina espère retrouver rapidement son meilleur niveau pour aider son club à remonter la pente en championnat. «Nous avons la capacité de jouer du bon football et le potentiel d’être dans les six premiers du championnat. Il ne manque que la dernière pièce du puzzle et c’est la confiance pour nous aider à remonter le tableau», a-t-il affirmé. Avant la prochaine journée face Manchester (D1 anglaise), le 30 décembre, les Saints sont 14e de Premier League.

Passé par la France et l’Italie avant d’arriver en Angleterre, le milieu de terrain a comparé les championnats des trois pays. «La principale différence entre la Ligue 1 et la Premier League, c’est l’espace qu’on y trouve et le (coté) physique de celui-ci. Mais en ce qui concerne l’Italie, c’est plus tactique que la Premier League», a-t-il analysé.

Ce dernier n’a pas manqué d’encenser son entraineur. «Mauricio Pellegrino m’a parlé et il m’a aidé. Je suis un joueur qui aime la confiance. Et le coach m’a aidé à ajouter des choses à mon jeu. J’aime travailler avec lui», a conclu Mario Lemina.