Paris Saint-Germain serait prêt à casser sa tirelire pour attirer dans ses rangs le buteur gabonais, en proposant près de 40 milliards de francs CFA à Dortmund (D1 allemande). Mais surtout, un salaire annuel de 6,5 milliards de francs CFA a été évoqué.

L’international gabonais cèdera-t-il à l’appel de pied du PSG ? © images.performgroup.com

 

Alors qu’il compte déjà dans ses rangs le meilleur buteur européen cette saison, le Paris Saint-Germain (PSG, D1 française) n’a pas renoncé à l’idée de recruter Pierre-Emerick Aubameyang. Le club français serait ainsi prêt à casser la tirelire pour attirer l’international gabonais, en déboursant pas moins de 60 millions de francs d’euros (près de 40 milliards de francs CFA) pour s’attacher ses services.

Soit cinq millions d’euros de moins que le montant de la clause libératoire, fixé par Dortmund (D1 allemande). L’offensive du club français a été confirmée par le média italien La Gazzetta dello Sport, soutenant que le PSG serait également prêt à verser un salaire annuel de 10 millions d’euros (plus de 6,5 milliards de francs CFA) à Pierre-Emerick Aubameyang.

Et à en croire le quotidien italien, le Gabonais serait séduit par cette offre, d’autant plus que le PSG jouera la Ligue des champions l’année prochaine. Son père, faisant office de son agent, s’est même entretenu avec les dirigeants parisiens cette semaine. Faute de mieux, Pierre-Emerick Aubameyang peut donc poser ses valises dans la capitale française.

Désireux de franchir un cap après quatre saisons au Borussia Dortmund, le Gabonais, buteur à 35 reprises en 41 rencontres toutes compétitions confondues, lors de l’année en cours, nourrit le rêve d’évoluer au Real Madrid (D1 espagnole). Un intérêt qui n’est cependant pas partagé par le club espagnol, du moins jusqu’ici.

Une situation confortant d’avantage l’hypothèse d’un retour en France de Pierre-Emerick Aubameyang. Si le transfert se confirme, les dirigeants parisiens devront cependant résoudre l’équation de sa cohabitation avec Edison Cavani, actuel meilleur européen sur la saison en cours. A moins que le Gabonais atterrisse finalement en Angleterre, où Manchester City lui fait également les yeux doux.