Le ministère des Sports s’active pour l’organisation des obsèques de l’ancien international gabonais, disparu le 26 avril dernier à Libreville.

L’ancien international gabonais aura droits à des obsèques officielles. © urbanfm.fm

 

Non insensible à la disparition de Moïse Brou Apanga, le ministère des Sports mettra du sien pour rendre un hommage mérité au défenseur gabonais, à travers l’organisation des obsèques nationales, le 12 mai prochain à Libreville. Les contours de cette initiative étaient au cœur d’une séance de travail entre le ministre des Sports, la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) et l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG).

Selon toute vraisemblance, le stade de Nzeng Ayong, dans le 6e arrondissement de Libreville, prêtera son cadre aux obsèques officielles de l’ancien défenseur international et sociétaire du FC 105. La dépouille de l’ancienne panthère sera transférée de la maison des pompes funèbres Casepga au stade de Nzeng Ayong, le 12 mai prochain, avant son transfert sur Abidjan le lendemain.

En plus du dépôt des gerbes de fleurs et autres hommages des officiels, l’ancien capitaine de la sélection gabonaise de football devrait être décoré à titre posthume, pour services rendus à la Nation. «Une rencontre de football se tiendra également sur la pelouse du stade de Nzeng Ayong, entre les anciens coéquipiers des vestiaires des panthères du disparu», a annoncé le ministère des Sports, soulignant que le programme des obsèques, non définitif, pourrait être affiné en début de semaine prochaine.

Le 26 avril dernier à Libreville, lors d’un entrainement avec le FC 105, Moïse Brou Apanga est mort d’une crise cardiaque à seulement 35 ans. La disparition du défenseur de l’ex-capitaine des Panthères (29 sélections, 1 but) a suscité une vive vague d’émotions, aussi bien chez ses partenaires (anciens et nouveaux) qu’au sein de la population.