Battu 1-0 au match aller des 16e de finale de la Ligue des champions africaine, le CF Mounana a pu refaire son retard lors du match retour face à Wydad Athletic Club (D1 marocaine), le 18 mars dernier à Libreville. Malheureusement le club gabonais a été éliminé aux tirs aux buts.

Opposition entre un joueur du CF Mounana (en blanc) et son adversaire du Wydad Athletic Club, le 18 mars 2017 à Libreville. © Gabonreview

 

Le scénario de l’aller, où ils ont été battu 1-0 après avoir évolué à infériorité numérique pendant 45 minutes, aurait pu semer le doute dans les têtes des Mounanais. Pourtant, il n’en a rien été en match retour des 16e de finale de la Ligue des champions africaine, entre le CF Mounana et le Wydad Athletic Club (D1 marocaine), le 18 mars à Libreville.

Dominateurs d’entrée de jeu, les hommes de Kevin Ibinga ont tenté de prendre leur adversaire à la gorge, grâce à un pressing très haut qui leur a vite permis de se montrer dangereux, par Junior Mensah (14e). Étouffés, les Marocains n’ont jamais réellement existé pendant les 45 premières minutes du match. Ils n’ont nullement inquiété le portier gabonais une seule fois, malgré quelques contres éclairs mal conclus.

Quelques actions de jeu. © Gabonreview

Mounana, lui, n’aura pas réussi à poursuivre sa marche en avant, baissant la pression dans le dernier quart d’heure d’une première mi-temps assez décevante techniquement pour un match de Ligue des champions. Mi-temps 0-0 !

Le réveil après la pause

Gênés avant le repos, les Mounanais reprennent les choses en main au retour des vestiaires. Plus entreprenants, plus portés sur l’offensive, ils ont peu à peu mis le pied sur le ballon pour prendre le contrôle du jeu.

Hasard ou coïncidence, les poulains d’Hervé Patrick Opiangah, propriétaire du club, très actif sur le banc, ont été meilleurs après un passage en 3-4-2-1, un changement tactique qui aura posé d’énormes problèmes au WAC. Plutôt discret jusque-là depuis son entrée, Hamidou Sinayoko a profité de l’ultime occasion des siens dans les ultimes secondes du temps additionnel pour tromper Ahmed Tagnaouti, grâce à un coup franc parfait de Cédric Ondo Biloghe superbement repris de la tête par l’attaquant malien (94e). La rencontre s’est ainsi soldée sur ce score de parité entre les deux équipes, ouvrant ainsi la voie à l’épreuve fatidique des tirs aux buts.

Peu inspiré, le portier Gabonais n’a pu stopper un tir, à l’inverse de son homologue marocain ayant mis en échec Ondo Biloghe. Score final : 4-5. Comme la saison précédente, Mounana y a cru mais devra se contenter de la Coupe de la Confédération africaine de football (Caf).

Auteur : Freddhy Koula