Accusée d’avoir détourné la seconde tranche (20 millions de francs CFA) de la subvention allouée à POG FC, la Ligue nationale de football professionnel (Linafp) va finalement verser les fonds au club.

Le président de la Linaf lors d’une réunion en rapport les fonds de POG FC, en mars 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

Le feuilleton POG FC a connu son épilogue le 7 juin à Libreville, au terme d’une réunion entre le président de la Ligue nationale de football professionnel (Linafp) et les dirigeants du club de première division. Une séance de travail à laquelle a également pris part l’Association nationale des footballeurs professionnels (ANFPG).

En mars dernier, les responsables de POG FC ont accusé le président de la Linafp d’avoir détourné le reliquat des fonds alloués au club au titre de la subvention 2016-2017. Soit 20 millions de francs CFA. En effet, le club a été mis sous tutelle de la Linafp pour la gestion peu orthodoxe de la première tranche (20 millions de francs CFA) de la subvention. En attendant de voir  claire dans cette affaire, la ligue, semble-t-il, a retardé le décaissement de la seconde tranche.

«Ce qui est dramatique et pas normal, c’est que  certains acteurs de notre football ne savent pas instaurer le dialogue et la concertation. Il faut qu’on se fasse mutuellement confiance. La vérité est là, l’argent de POG FC n’a pas été détourné par la Linafp», a regretté Brice Mbika Ndjambou, relayé par L’Union du 8 juin. Selon le président de la Linafp, les 20 millions de francs CFA seront mis à la disposition du club.

Une issue saluée par le secrétaire général de l’ANFPG, qui a félicité la Linafp pour sa gestion transparente. «Aujourd’hui, on vient de régler le problème de POG FC, mais il y a plusieurs clubs qui vivent ce genre de soucis. On souhaite s’asseoir de temps en temps, la Linafp et les autres équipes, pour construire notre équipe», a souhaité Stéphane Nguema.