Après quatre saisons en Belgique, l’ancien international gabonais a atterri en France où il s’est engagé avec Paris FC (D2 française), le 8 août. Didier Ovono sera numéro deux dans les cages du club français.

L’ancien international gabonais s’est engagé avec Paris FC. © sf2.sport365.fr

 

En fin de contrat avec Ostende (D1 Belgique), Didier Ovono s’est engagé avec Paris FC (D2 française), le 8 août. Agé de 34 ans, l’ancien international gabonais ne jouera cependant pas les premiers rôles, car il aura un statut de doublure. Qu’importe, le portier a rejoint le club français pour apporter son expérience.

«Je suis venu au Paris FC pour aider en cas de besoin, apporter mon expérience et mon charisme. Je viens avec beaucoup d’humilité afin d’aider le club à se maintenir», a déclaré le joueur sur le site officiel de Paris FC. «J’ai été capitaine au Mans, à Ostende et en sélection du Gabon. Dans un vestiaire, j’aime parler. J’ai toujours été un leader et un grand frère. Le groupe est jeune donc si je peux donner quelques conseils aux joueurs…», a expliqué Didier Ovono.

Ce dernier s’est également dit prêt à «travailler dur au quotidien» afin d’être prêt si on faisait appel à lui. L’ancien capitaine des Panthères du Gabon est par ailleurs revenu sur son choix de rejoindre ce club de la capitale française. «J’ai eu quelques propositions dans des destinations exotiques. Mais ça ne m’intéressait pas trop. Le plus important, c’était de retrouver une situation stable pour ma famille. Venir à Paris, c’est parfait pour nous. C’est d’abord un choix familial», a confié Didier Ovono à leparisien.fr.

Interrogé sur les conditions de son départ de Belgique, le portier gabonais a littéralement vendu la mèche. «Je suis passé du statut de taulier à celui du mec qui reste en tribunes. De numéro 1, je suis passé numéro 3. Tout s’est cassé avant la Can (Coupe d’Afrique des nations, ndlr) en janvier. Les dirigeants m’ont clairement signifié que si je partais à la Can, Ostende ce serait fini pour moi», a-t-il révélé.

Le gardien est arrivé à Ostende en 2013, après des passages à Alianza FC (Salvador), Paços de Ferreira (Portugal), Dinamo Tbilissi (Georgie), Le Mans (France) puis Sochaux (France). Sélectionné à 106 reprises avec le Gabon, il a annoncé sa retraite internationale en mai 2017. Et un retour n’est pas à l’ordre du jour.

«Depuis mon annonce, j’ai reçu beaucoup de messages de fan et de supporteurs qui me suppliaient de continuer et de ne pas laisser tomber la sélection. J’ai toujours l’amour de ma patrie. Mais il s’est passé tellement de choses négatives autour de la sélection… On verra si les choses finissent par s’assainir. Dans ma tête, je suis déjà plus tranquille car j’ai trouvé un club», a conclu Didier Ovono.