Ambitionnant de jouer dans l’élite française la saison prochaine, l’international gabonais, actuellement prêté à Tour (D2 française), pourrait rebondir à Saint-Etienne (D1 française) qui l’avait déjà approché lors du dernier mercato hivernal.

L’international gabonais est dans le viseur de l’AS Saint-Etienne. © 20minutes.fr

 

Actuellement prêté par Lorient (D1 française) à Tour FC (D2 française), la révélation gabonaise de la dernière Coupe d’Afrique des nations (Can) ambitionne de retrouver l’élite française du football, la saison prochaine. Si un retour à Lorient est peu plausible, le club luttant pour son maintien, Denis Bouanga devrait certainement jouer au sein d’un autre club de l’élite, en l’occurrence Saint-Etienne (D1 française).

«Porto (D1 portugaise, ndlr) et St-Etienne se sont renseignés. C’est flatteur. Ça fait du bien d’entendre que de tels clubs s’intéressent à moi et ça me motive encore plus à bien finir cette saison», a déclaré l’international gabonais. Déjà, lors du mercato hivernal, Saint-Etienne avait souhaité enrôler l’ailier qui a préféré poursuivre son bail avec Tour FC. «C’était chaud avec Saint-Etienne, mais il restait quatre jours de mercato et je ne voulais pas abandonner Tours en plein milieu de la saison. Et puis, si je continue comme ça, ils reviendront cet été», a-t-il expliqué.

Les contacts étant déjà noués, le joueur de 22 ans espère donc une offensive, l’été prochain, des clubs qui le visent y compris les Stéphanois. D’autant que Denis Bouanga privilégie clairement la 1re division la saison prochaine. «Je ne sais pas ce qu’il va se passer après, il me reste deux ans de contrat à Lorient, mais si le club descend en Ligue 2, ce sera à mes agents de voir avec le club comment régler ma situation. Je privilégie la Ligue 1. Mon objectif est d’aller y jouer la saison prochaine», a-t-il prévenu.

En attendant, Denis Bouanga espère continuer sur sa lancée avec Tour, club avec lequel il a inscrit 10 buts et délivré six passe décisives en 28 matchs. «J’espère en marquer encore quatre ou cinq», a confié le milieu offensif.