Les tensions de trésorerie actuelles pourraient avoir de lourdes conséquences sur la coupe du Gabon interclubs. L’édition 2017 de la compétition pourrait être purement et simplement annulée.

Le CF Mounana, vainqueur de la coupe du Gabon en 2016. © D.R.

 

Faute de moyens inhérents à son organisation, la coupe du Gabon de football est suspendue à l’étape des huitièmes de finale. Jusqu’ici, la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) attend toujours la subvention de l’Etat, alors que les huitièmes de finale de la compétition sont prévus le 21 juillet. «Nous attendons toujours la subvention», a déclaré au quotidien L’union, le secrétaire général adjoint de la Fégafoot.

«Les clubs estiment qu’ils ne peuvent jouer la coupe du Gabon que si leur prise en charge est effective», a confié Yolan Mavouroulou. Comme l’a d’ailleurs rappelé le président du CF Mounana, récent vainqueur du champion national de football. «Après la 26e journée du National-Foot 1 s’achevant samedi prochain (le 22 juillet, ndlr), nous allons libérer nos joueurs pour les vacances. Car, sans financement promis par les dirigeants de l’instance faitière de ce critérium, il va être difficile pour nous de jouer la coupe du Gabon cette année», a affirmé Hervé Opiangah.

En effet, cette aide de l’Etat doit notamment servir à l’hébergement et au transport des équipes engagées dans la compétition. Au-delà des tensions de trésorerie, l’Etat a préféré prioriser la participation des sportifs gabonais à la 8e édition des Jeux de la Francophonie, à Abidjan. Un choix qui aurait dû être anticipé par la Fégafoot, selon le président de l’association des clubs des D1 et D2. D’autant que la Fégafoot a d’autres ressources en dehors de celles de l’Etat.

«C’est un fiasco malgré les promesses fédérales. A la fin du championnat, tout le monde doit se reposer pour mieux préparer la nouvelle saison», a déclaré Alaba Fall. «Nous ne voyons pas le miracle que peut faire notre fédération pour organiser la coupe dans un laps de temps aussi court. Elle aurait pu prendre des dispositions pour que sa compétition se dispute sans anicroche», a-t-il ajouté avec un air fataliste.

Conscient que rien ne laisse présager une issue autre que l’annulation de la coupe du Gabon, beaucoup ont déjà invité la Fégafoot à revoir le mode désignation du représentant du Gabon à la prochaine coupe de la Confédération africaine de football (Caf). En temps normal, en effet, le vainqueur de la coupe du Gabon est qualifié pour la compétition continentale.