Après avoir refusé de renouveler son contrat avec Cardiff (D2 anglaise), l’international gabonais aurait entamé des pourparlers avec Galatasaray (D1 turque).

Le défenseur gabonais pourrait atterrir en Turquie, à Galatasaray, lors du prochain mercato d’été. © Mark P. Doherty.

 

Trois ans après son arrivée à Cardiff (D2 anglaise), Bruno Ecuele Manga devrait aller voir ailleurs. Et pour cause. En fin de contrat avec le club gallois, l’international gabonais ne compte pas prolonger son bail. En effet, les dirigeants des Bluebirds ont demandé à Bruno Ecuele Manga de prolonger l’aventure mais avec une revue à la baisse de son salaire. Ce que n’ont pas apprécié le Gabonais et ses représentants.

«Je devais rencontrer ses agents mais ils ont annulé et finalement on se verra la semaine prochaine. Bruno m’a dit quelque chose mais je sais ce que ses agents en pensent, alors je n’attends rien de positif», a lancé le manager de Cardiff, relayé par kwese.espn.com. Menant les négociations, Neil Warnock, a d’ailleurs annoncé avoir trouvé un remplacement à l’ancien Lorientais, en cas de départ.

«Si les gens ne veulent pas jouer pour Cardiff et ne veulent pas porter le maillot des Bluebirds, alors c’est qu’ils ne sont pas avec nous. Nous sommes déjà sur la piste de quelqu’un à son poste et nous n’allons pas nous faire du souci», a affirmé l’entraineur de Cardiff. Du coup, plusieurs sources assurent que des clubs ont déjà manifesté leur intérêt pour le défenseur gabonais.

C’est le cas de Galatasaray (D1 turque), qui aurait déjà contacté Bruno Ecuele Manga. Et les deux parties seraient déjà en pleines négociations. A moins que Rennes (D1 française), ne vienne jouer les trouble-fêtes. En effet, Christian Gourcuff, actuel entraineur de Rennes, dont Bruno Ecuele Manga était sous les ordres à Lorient, avait affiché son envie de récupérer son ancien défenseur.

Dans tous les cas, le défenseur gabonais devrait disputer son dernier match avec les Bluebirds, ce week-end. Agé de 28 ans, Bruno Ecuélé Manga est arrivé à Cardiff, en 2014, contre un chèque de 4,1 milliards de francs CFA, en provenance de Lorient. Après une première saison plombée par les blessures, il a su revenir à son meilleur niveau en s’imposant comme l’un des meilleurs défenseurs de D2 anglaise.