Obus de l’attaque d’Arsenal (D1 anglaise), Pierre-Emerick Aubameyang a glissé quelques mots sur Unai Emery, le remplaçant d’Arsène Wenger à la tête des Gunners. «C’est un très bon coach», a déclaré l’international gabonais.

Nouveau coach d’Arsenal, Unai Emery est encensé par Pierre-Emerick Aubameyang. © newztella.us

 

Après deux saisons au Paris Saint Germain (PSG, D1 française), Unai Emery a été officialisé coach d’Arsenal (D1 anglaise) le 23 avril. Une annonce ayant arraché quelques commentaires à Pierre-Emerick Aubameyang, visiblement ravi de l’arrivée du technicien espagnol. «C’est un très bon coach. Je sais qu’il a fait du très bon travail à Séville (D1 espagnol, ndlr) et à Paris aussi», a déclaré l’international gabonais sur RMC.

Recrue phare d’Arsenal au mercato d’hiver, en janvier dernier, Pierre-Emerick Aubameyang a confirmé les attentes sur lui en devenant la recrue la plus prolifique de l’histoire du club anglais. L’attaquant de 28 ans est le joueur d’Arsenal à avoir le plus rapidement atteint 10 buts en Premier League. 13 rencontres ont en effet suffi au Gabonais pour arriver à ce total à deux chiffres. Jamais, auparavant, une nouvelle recrue du club anglais n’avait atteint aussi rapidement la barre symbolique des 10 buts.

Pierre-Emerick Aubameyang n’a pas manqué de glisser quelques mots sur son ancien coach. Après 22 ans à la tête d’Arsenal, Arsène Wenger a quitté le navire à l’issue de la saison 2017-2018. «Il y a plusieurs sentiments. D’un côté, c’est étrange pour tous les supporters que l’entraîneur soit parti. Mais c’est vraiment un nouveau départ. C’est la vie. Nous devons regarder vers l’avant. Pour dire la vérité, ces dernières saisons, le club a stagné un peu», a déclaré le joueur.

Unai Emery sera-t-il l’homme de la situation ? Préférant tempérer l’euphorie autour du nouveau coach, Pierre-Emerick Aubameyang pense que le retour du club vers les sommets dépendra de l’implication de tous. «Je pense que tout le monde est un peu excité de voir ce qui se passera la saison prochaine. Tout le monde devra avoir en tête que nous devrons travailler dur pour rivaliser avec les meilleurs», a-t-il conclu.