La confédération syndicale réclame un audit des fonds alloués au Gabon par ses partenaires financiers internationaux pour financer son investissement.

Dynamique unitaire réclame un audit des fonds d’investissement accordés au Gabon. © D.R.

 

Dans le bras-de-fer qui l’oppose ces dernières semaines au gouvernement, dont elle refuse l’application de certaines mesures d’austérité visant les fonctionnaires, Dynamique unitaire veut prouver que le premier mandat d’Ali Bongo a été caractérisé par une «mauvaise gouvernance» et par le «désordre». La confédération syndicale soupçonne que de l’argent a été «gaspillé». Aussi, réclame-t-elle que la lumière soit faite, notamment sur les fonds alloués au Gabon par ses partenaires financiers internationaux pour financer son investissement.

«Le ministre du Budget nous dit qu’on a eu 3000 milliards (de francs CFA) d’investissement entre 2009 et 2015. Qu’est-ce qu’on en a fait ?», s’est interrogé mercredi 25 juillet Jean Rémy Yama sur le plateau du «Journal Afrique» de TV5 Monde Afrique. Le président de Dynamique unitaire l’assure, «entre 2009 et 2015, on a eu plus d’argent par l’endettement qu’entre 1973 et 2009». Pourtant, «aucun établissement (scolaire) n’a été construit, aucun hôpital, aucune université, aucun centre professionnel», a-t-il déploré.

«Est-ce qu’on est capable de faire un audit sur l’utilisation des fonds d’investissement alloués au Gabon ? Le ministre parle de 3000 milliards. Cet argent est parti où ?», s’est encore interrogé Jean Rémy Yama, qui a annoncé que «Dynamique unitaire va peser pour que les fonds que le Gabon demande au FMI, à l’AFD ne puissent pas être débloqués, parce que c’est un endettement supplémentaire».