Au terme du championnat national de Rugby à XV, le Rugby club de Libreville (RCL) a battu Soof en finale, le 16 juin au stade de l’Amitié à Libreville sur le score de 13-10.

Les Rugbymen du RCL célébrant leur trophée au terme de la finale du championnat national, le 16 juin 2018. © D.R.

 

Le championnat national de Rugby a connu son apothéose le weekend dernier avec le sacre du Rugby club de Libreville (RCL). Au terme d’une compétition d’un niveau plus ou moins relevé, ce championnat a livré son verdict. Les Gorilles du RCL sont parvenus à se défaire des Soophistes (13-10), grâce à leur expérience. Ce club remporte ainsi son troisième titre de champion du Gabon consécutif.

«C’est leur expérience qui a fait toute la différence. C’était un match très serré, mais nous nous sommes fait savoir dans les ultimes minutes sur un drop», a déclaré l’encadreur de Soof, Stanis Nembot. Pour lui, ses joueurs ont livré un bon match malgré cette défaite et ses adversaires ont mérité leur victoire et leur titre de champion.

Pour les spectateurs, la rencontre a tenu toutes ses promesses. Le RCL a peiné avant d’arriver à ses fins, ce d’autant que les deux équipes se connaissent, au regard de leurs confrontations en championnat. Lors de la première journée, en effet, les Soophistes s’étaient inclinés face aux Gorilles (9-23). Mais lors de la 15e levée, ils ont pris leur revanche (30-42).

En finale, jusqu’à la mi-temps, les deux équipes étaient encore à égalité parfaite (3-3). C’est dans la seconde partie que le RCL a su tirer son épingle du jeu. Lors du match de classement, les Vautours se sont se sont imposés face à Erco (29-20).