Le Bureau du Conseil de la Fédération international de football association (Fifa) et les présidents des six confédérations de football du monde se sont accordés, le 30 mars à Zurich en Suisse, sur le mode de répartition des places entre les différentes confédérations, avec le passage de la Coupe du monde à 48 équipes en 2026.

Le président de la Fifa, Gianni Infantino. © AFP

 

La Fifa a dévoilé le 30 mars à Zurich, en Suisse, la proposition de son Bureau concernant la répartition des places entre les différentes confédérations lors de la coupe du monde 2026. Le passage de 32 à 48 équipes à la Coupe du monde 2026 avait été introduit par l’actuel président de la Fifa, Gianni Infantino.

Sur la base de cette proposition, la Fifa a attribué 9 places à la Confédération africaine de football(Caf), soit 4 places qui s’ajoutent sur les 5 places attribuées à l’Afrique actuellement.

8 places seront destinées à la Confédération asiatique de football (AFC), soit 4 places de plus sur le format actuel. La Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF) héritera de 6 places directes soit 3 de plus.

La Confédération sud-américaine de football (Conmebol) bénéficiera pour sa part de 6 places directes soit 2 places supplémentaires. Quant à l’Oceania Football Confédération (OFC), elle bénéficiera d’une (1) place directe, soit une place supplémentaire sur le format actuel. Enfin l’Union européenne des associations de football (Uefa), aura 16 places soit trois de plus.

Cette répartition permettra de déterminer 46 des 48 équipes qualifiées. La proposition du Bureau du Conseil de la Fifa prévoit un tournoi de barrages à six équipes, afin d’attribuer les deux places restantes. Une équipe par confédération, à l’exception de l’Uefa, ainsi qu’une équipe supplémentaire issue de la confédération du pays hôte.

Les deux équipes nommées têtes de série sur la base du Classement mondial Fifa/Coca-Cola affronteront les vainqueurs de deux premiers matches à élimination directe impliquant les quatre autres équipes pour une place à la Coupe du Monde.

Le pays hôte sera d’emblée qualifié pour la Coupe du Monde, avec une place déduite du quota alloué à sa confédération. En cas de Co-organisation, le nombre de pays hôtes qualifiés sera décidé par le Conseil de la Fifa.

Toutefois, ces décisions doivent être adoptées le 9 mai prochain lors du Congrès prévu au Bahreïn,

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga