Le coût de l’organisation de la Convention-cadre des Nations-unies sur les changements climatiques (Cop22) est de 45 millions d’euros.

Bekrate Abdeslam sur le site de la Cop22, le 14 juillet courant à Marrakech. © Gabonreview

Bekrate Abdeslam sur le site de la Cop22, le 14 juillet courant à Marrakech. © Gabonreview

 

Le 14 juillet à Marrakech, le responsable du pôle logistique du comité de pilotage de la Cop22 a dévoilé le coût de l’organisation de ce rendez-vous. On a ainsi appris que la Cop22 coûtera pas moins de 45 millions d’euros (près de 30 milliards de francs), entièrement supportés par le Maroc. «Le site quant à lui, propriété privée, a été gracieusement cédé pour l’organisation de l’évènement. Il sera rétrocédé à son propriétaire à l’issue de la Cop22», a précisé Bekrate Abdeslam.

Le site choisi est un espace de 25 hectares, dont plus de 10 seront occupés par structures légères. «Cette partie englobe trois composantes avec la zone bleue d’une superficie de 80 000 m2 qui abritera les bureaux de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques», a expliqué le président du pôle logistique.

Ces 10 hectares abriteront également l’espace média, les bureaux des délégations et les salles pour les plénières. Il y aura aussi les espaces de restauration, les services de sécurité et les services techniques. «Il y aura également un espace pour l’accueil des VIP, les espaces de parking, etc.», a indiqué Bekrate Abdeslam, révélant que cette zone bleue abritera un espace innovation, dédiée aux entreprises privées, «qui souhaitent participer à cette Cop à travers des conférences, l’exposition de matériels ou de procédés en rapport avec le changement climatique». A cela s’ajoutent 12 000 m2, consacrés à la société civile. «Le site est en phase finale sur le plan de viabilisation», a affirmé Bekrate Abdeslam.