Le ministre marocain de l’Intérieur assure tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité des participants à la 22è Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations-unies sur les changements climatiques.   

Les responsables du ministère de l’Intérieur avec Mohamed Hassad, au centre, le 13 juillet à Rabat. © Gabonreview

Les responsables du ministère de l’Intérieur avec Mohamed Hassad, au centre, le 13 juillet à Rabat. © Gabonreview

 

Le 13 juillet dernier à Rabat, le ministre marocain de l’Intérieur s’est largement étendu sur la sécurité durant la prochaine Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations-unies sur les changements climatiques (Cop22),  prévue en novembre prochain à Marrakech. Rappelant que le Maroc a une culture de l’organisation des rencontres internationales, Mohamed Hassad s’est voulu confiant et serein. «Nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour sécuriser la Cop22», a-t-il assuré, se montrant tout de même réaliste. «Le risque existe partout et à ce titre, nous sécurisons déjà nos frontières et dans ce domaine, nous jouissons d’une excellente coopération, aussi bien avec des pays européens qu’africains», a-t-il précisé, avant de trancher : «La Cop22 se déroulera dans les meilleurs conditions possibles».

Selon Mohamed Hassad, une coordination de l’ensemble des unités de sécurité du Maroc a été mise en place. «Je pense que tout se passera et que ce sera un honneur pour le Maroc, mais aussi et surtout pour l’Afrique», a-t-il prédit. Sur les effectifs qui seront déployés à cette occasion, il a fait montre de prudence : «Nous prendrons toutes les mesures possibles afin d’assurer la sécurité tout au long de l’évènement. Nous ne dévoilerons pas de chiffres. Cela fait partie du métier», a-t-il dit, soulignant, à l’adresse des hommes de presse, que «des mesures seront prises pour faciliter le travail des journalistes».  Plus de 1500 journalistes sont, en effet, attendus au Maroc pour la Cop22.