Le personnel de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) broie actuellement du noir, avec cinq mois de salaires impayés. Liée au non versement de la subvention de la Fédération internationale de football association (Fifa), la situation devrait rapidement revenir à la normale.

© groupecongomedias.com

 

L’euphorie du scrutin à la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), en avril dernier, a laissé place à la désolation et l’amertume. Les employés de l’institution cumulent en effet cinq mois d’arriérés de salaires. «Au mois d’août prochain, nous serons à six mois d’arriérés de salaires», a regretté un agent de la fédération.

«Pendant les élections, nous avons reçu de l’argent de la Caf. Mais cette enveloppe a été utilisée pour payer les gars de la commission électorale. C’est difficile pour nous. Certains sont obligés de se cacher de leurs bailleurs qu’ils doivent. C’est terrible comme situation. Nous ne comprenons pas pourquoi la subvention de la Fifa tarde. Personne ne nous donne la moindre information», a ajouté l’agent ayant requis l’anonymat.

Joint au téléphone, le président de la Fegafoot a donné sa version des faits. D’entrée de jeu, Pierre-Alain Mounguengui a rejeté les affirmations selon lesquelles l’équipe dirigeante est à l’origine de cette situation. «La fédération ne peut ne pas payer son personnel. Pour que la fédération fonctionne de manière efficiente, elle a besoin que le personnel soit dans les meilleures conditions possibles», a-t-il affirmé.

Selon le patron de la Fegafoot, la situation actuelle découle plutôt du retard du versement de la subvention de la Fédération internationale de football association (Fifa). «La fédération ne fonctionne qu’avec la subvention de la Fifa. Car l’Etat ne subventionne que les équipes nationales. Le personnel de Fegafoot est sous contrat avec la fédération, mais est payé par la Fifa. Selon les règlements de la Fifa, lorsqu’une fédération doit renouveler son bureau, la subvention est suspendue trois mois avant le scrutin», a expliqué Pierre-Alain Mounguengui.

Le versement de la subvention devait être à nouveau effectif après le scrutin remporté par Pierre-Alain Mounguengui. Or, la victoire de ce dernier a été contestée, notamment par le candidat Bosco Alaba Fall qui a déposé un recours auprès de la commission des recours. «Un recours pouvant remettre en cause une élection, la Fifa attendait que la procédure arrive à son terme» pour libérer les fonds, a souligné Pierre-Alain Mounguengui.

Non satisfait de la décision de la commission des recours, Bosco Alaba Fall a saisi le Tribunal arbitral du sport (Tas). «Tout ce processus retarde le versement de la subvention à la Fegafoot», a souligné le président de la Fegafoot. Ce dernier a assuré que Bosco Alaba Fall n’ayant pas eu gain de cause, les choses devraient rentrer dans l’ordre dans les prochains jours.

«Depuis le 6 août, il y a un séminaire sur le financement des fédérations qui se déroule à Brazzaville. Une rencontre à laquelle participent le trésorier et l’agent comptable de la Fegafoot. A l’issue de cette mission, la subvention devrait être versée. Tout ceci a été expliqué au personnel par un responsable Fifa de la zone Afrique», a conclu Pierre-Alain Mounguengui.