En dépit des contestations de Bosco Alaba Fall et Placide Xavier Bourdette notamment, la Commission des recours a conforté Pierre-Alain Mounguengui comme président élu de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot).

Pierre-Alain Mounguengui a été confirmé président de la Fegafoot par la Commission des recours. © dworaczek-bendome.org

 

Contestée depuis plusieurs semaines, la victoire de Pierre-Alain Mounguengui à la présidence de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) vient d’être validée par la Commission des recours. Cette dernière a rejeté les recours introduits par Bosco Alaba Fall et Placide Xavier Bourdette, contestant et sollicitant l’annulation du congrès électif du 21 avril à Lambaréné.

Bosco Alaba Fall, dans son recours, contestait «la qualité requise de certains délégués pour siéger à ce congrès électif». Après examen, la Commission des recours a reconnu la légalité desdits délégués, exceptés les trois délégués des associations des footballeurs, des arbitres et des entraineurs dont les votes ont été qualifiés d’irréguliers. «Considérant que les délégués votants irréguliers sont au nombre de trois, qu’ayant voté à un bulletin secret (…), il n’est pas possible de déterminer vers quel candidat a été orienté leur vote, afin de l’en déposséder», a affirmé la Commission, relayé par le quotidien L’Union du 14 mai.

«Etant au nombre de trois sur un total de 35 votants, leur nombre n’a pas été de nature à influencer de manière substantielle l’issue du scrutin. Dès lors qu’au premier comme au second tour, l’écart des voix entre Pierre-Alain Mounguengui et ses concurrents est considérable», a ajouté la Commission des recours. Une décision inique à en croire Bosco Alaba Fall, la qualifiant de «honte pour le football».

«Rappelez-vous que pour les mêmes faits, l’élection de Jean de Dieu Moukagni-Iwangou avait été annulée dans le temps. Dès lors qu’un vote est reconnu irrégulier, l’ensemble du scrutin doit normalement être annulé. Cette décision confirme la mission commandée d’un hold-up électoral orchestré par les membres des commissions électorales et de recours», a déploré l’ancien candidat à la présidence de la Fegafoot. Dans tous les cas, la Commission des recours a définitivement clos le débat.