La commission d’homologation des candidatures vient d’annoncer le report, à une date ultérieure, de l’assemblée générale élective prévue ce 25 mars à Libreville.

© D.R.

 

Le duel comptant pour le renouvellement du bureau de la Fédération gabonaise de boxe (Fegaboxe), prévue ce 25 mars à Libreville n’aura plus lieu. En effet, l’assemblée générale élective au bureau exécutif de la Fegaboxe a été reportée à une date ultérieure, a annoncé la commission d’homologation des candidatures.

Un report que la commission a imputé au retard dans la transmission des dossiers, seulement 48 heures avant la date de l’élection, par les candidats en lice. Ce qui est contraire aux dispositions de l’article 41 de l’arrêté ministériel qui encadre l’organisation des élections des bureaux des fédérations sportives nationales.

«Ces dispositions font obligation à tout candidat de faire officiellement acte de candidature au moins 15 jours avant la date de l’Assemblée générale élective. Cette précaution, permet à la commission d’homologation de saisir les services compétents, chargés de faire diligence sur les enquêtes de moralité qui prennent un minimum de dix jours», a expliqué un membre de cette commission.

Après la sortie du ring de Clément Sossa Simawango, le président sortant, trois candidats briguent la présidence de la Fegaboxe. Il s’agit d’Achille Nzengui, d’Alfred Bongo Ondimba et de Pierre Anguinga Dickson. Il faudra patienter quelques jours supplémentaires pour savoir, qui de ces trois protagonistes, présidera aux destinées de la Fegaboxe.