A l’issue des travaux de la première session de la Commission de coopération entre le Burkina Faso et le Gabon qui ont enregistré la présence du ministre gabonais des Affaires étrangères, de la Coopération Internationale, de la Francophonie, Chargé du Nepad et de l’Intégration Régionale, Emmanuel Issoze Ngondet, les deux parties ont abouti à l’exonération des visas… Tout du moins pour une catégorie de personnalités des deux pays.

Le ministre gabonais des Affaires étrangères, de la Coopération Internationale, de la Francophonie, Chargé du Nepad et de l'Intégration Régionale, Emmanuel Issoze Ngondet - © D.R.

A la tête d’une bonne délégation, en compagnie de son homologue burkinabè, Djibrill Bassolé, Emmanuel Issoze Ngondet a été reçu en audience par le président burkinabè, Balise Compaoré, à qui il a transmis un message du président gabonais Ali Bongo Ondimba.

Dans ce message, on note l’engagement du chef de l’État gabonais à entretenir avec son homologue burkinabé des relations étroites, en vue de porter très haut le niveau des relations économiques et commerciales entre les deux pays. Et de fait, cette tournée du ministre des Affaires étrangères est plutôt une réussite. Le Burkina Faso et le Gabon ont en effet décidé de l’exemption des visas à l’endroit de leurs ressortissants respectifs détenteurs de passeports diplomatiques, officiels et de service.

Selon le compte rendu final des travaux, rendu public mercredi 7 novembre 2012 à Ouagadougou, ces séances de travail ont permis aux deux parties de réactualiser le cadre juridique de leur coopération à travers la signature d’un accord-cadre de coopération. En outre, un  mémorandum d’entente entre les ministères des Affaires étrangères du Burkina Faso et du Gabon, relatif aux consultations diplomatiques régulières, et un accord portant création d’une commission mixte de coopération entre les deux pays ont été signés.

Le planning issu du communiqué final stipule que la première réunion du comité de suivi de ces accords aura lieu à Libreville en 2013, tandis qu’en 2014 aura lieu la deuxième session de la commission mixte.