L’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) a récemment organisé un atelier d’information et de formation sur les procédures de gestion environnementale et sociale.

Une scène de l’atelier du 28 mai 2015. © Gabonreview

Une scène de l’atelier du 28 mai 2015. © Gabonreview

 

Grâce à un financement du Programme d’appui à la gouvernance sectorielle (Pagos) de l’Union européenne (UE), l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) entend sensibiliser les opérateurs de divers secteurs sur les études d’impact environnemental, avant le démarrage de tout projet dans les zones tampons aux parcs nationaux.

Pour ce faire, l’ANPN a récemment requis les services de la société Biotop qui, du 26 au 28 mai courant, a organisé un atelier d’information à l’Institut français du Gabon (IFG). Y ont pris part, des représentants de plusieurs administrations publiques et entités privées. Pour Biotop, cet atelier visait principalement à «fournir un appui technique et un transfert de savoir-faire aux services de l’ANPN dans le domaine des études d’impact environnemental». «Il s’est agi d’entretenir les participants sur les résultats produits dans le cadre du Pagos, à travers trois ateliers dont le premier stabilisait les éléments de procédure entre la DGEPN et l’ANPN. Le deuxième a permis de réaffirmer la nécessité pour les porteurs de projets de prendre en compte la sensibilité des parcs nationaux dans la définition et la conception de leurs projets, et le dernier atelier s’est basé essentiellement sur les fondements réglementaires du Plan de gestion environnementale et sociale, ainsi que sur ses principes d’élaboration et les recommandations pour sa réalisation», a expliqué Rénald Boulnois, chef de projet, formateur à Biotop.

Au cours de ces ateliers, les participants ont planché sur la rédaction conjointe d’un «Guide d’application du manuel de procédures pour l’instruction des études d’impact environnemental, et le suivi des projets, dans les zones tampons des parcs nationaux». Un document qui devrait consigner neuf étapes majeures, allant de la soumission de l’avis de projet à sa mise en œuvre et son suivi, en passant par le dépôt du rapport d’étude d’impact et la décision de l’autorité compétente.