L’épicerie sociale la «Main sur le cœur», vient d’ouvrir ses portes au quartier Nzeng-Ayong, dans le sixième arrondissement de Libreville. Elle est destinée aux Gabonais économiquement faibles, assurés à la caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS).

L’épicerie sociale «la Main sur le cœur». © Gabonreview

 

Un rayon de l’épicerie «la Main sur le cœur». © Gabonreview

Dans le cadre de leurs missions d’aide aux familles en difficultés, les associations Equateur et Gabon 2025, viennent de mettre en place un dispositif d’aide alimentaire, afin de soulager les Gabonais économiquement faibles. «Quand nourrir les siens devient une angoisse de tous les jours, vers qui se tourner sans avoir le sentiment, parfois humiliant, de demander de l’aide ?», a indiqué la présidente de l’association Equateur et promotrice du projet Colette Amorissani, pour justifier ce projet.

«Partant du constat de la vie chère au Gabon, et de la difficulté de plus en plus accrue des populations de se nourrir et d’avoir accès à des produits de première nécessité, j’ai décidé de mettre en place une épicerie sociale afin de soulager les familles», a-t-elle poursuivi.

L’épicerie sociale la «Main sur le Cœur» est un lieu de vente de produits de première nécessité, dont l’espace a été organisé comme une épicerie classique. On y trouve des produits variés et de qualité, principalement alimentaires (fruits et légumes frais, produits laitiers, féculents, etc.), mais aussi des articles d’hygiène mis en libre-service dans des rayons. Selon la promotrice du projet, ces biens de consommation sont vendus à un coût très faible, souvent symbolique : généralement, un produit vendu 800 francs CFA dans le commerce coûtera entre 400 et 350 francs CFA dans cette épicerie sociale.

L’épicerie est ouverte de lundi à vendredi de 8h00 à 10h00 et de 14h00 à 16h30, le samedi de 10h00 à 12h00. Pour y accéder, les candidats doivent au préalable, remplir un formulaire sur place et fournir la composition de leur dossier d’établissement d’accréditation, une copie de leur carte CNAMGS-GEF, une copie de pièce d’identité et deux photos d’identité.

«Les carnets d’accès à l’épicerie sont adaptés selon la composition de la famille et sont renouvelables une fois tous les six mois, car, il s’agit d’une aide périodique. L’objectif étant que les adhérents puissent devenir autonomes», a précisé promotrice du projet, assurant que des formations seront également organisées afin de favoriser l’insertion de ces derniers dans la vie active.