La Fondation Tony Elumelu vient de rendre publique la liste des candidats retenus pour la quatrième édition du programme entrepreneurship forum. Ils sont 1 250 candidats au total dont 5 Gabonais.


Ils sont 1 250 candidats au total dont 5 Gabonais retenus pour la 4e édition du programme Tony Elumelu entrepreneurship forum. © D.R.

 

Le Gabon sera représenté en octobre prochain, à Lagos, au Nigéria, au programme entrepreneurship forum de la Fondation Tony Elumelu. Pour cette quatrième édition consécutive, seuls 5 jeunes entrepreneurs sur les 114 participants du pays rencontreront le promoteur de l’Africapitalisme.

La liste des bénéficiaires de 2018 comprend 250 entrepreneurs supplémentaires par rapport à la sélection habituelle de 1 000 candidats. Cela a été rendu possible grâce au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) qui a injecté 1 million de dollars pour soutenir 200 entrepreneurs issus des zones de conflit et zones fragiles du Nigeria. Il s’agit du Nord-Est où Boko Haram sévit et la région du delta du Niger qui souffre de dégradations environnementales dues à des déversements de pétrole. De même, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD a signé un accord d’un montant de 200 000 dollars avec la Fondation, pour soutenir 40 entrepreneurs panafricains. Indorama a fait de même, en octroyant 50 000 dollars pour soutenir 10 Nigérians.

«Le nombre et la qualité des candidats, 151 000 au total, ont été exceptionnels. Cela illustre la force et la profondeur de la promesse entrepreneuriale et de l’engagement sur notre continent. La sélection n’est jamais un processus facile, et nous regrettons profondément de ne pas pouvoir aider tout le monde. Nos partenariats avec la Croix-Rouge, le PNUD et Indorama, ainsi que nos discussions en cours avec d’autres organisations internationales, reflètent la reconnaissance mondiale croissante de ce que nous savons depuis toujours : l’entrepreneuriat est la voie la plus efficace vers le développement durable sur notre continent et notre programme est le modèle à suivre», a déclaré le fondateur de la FTE, Tony Elumelu.

Un taux de répartition des candidats masculins et féminins de presque 50-50 a été obtenu, reflétant l’ambition entrepreneuriale des femmes d’Afrique. L’agriculture était le principal secteur parmi les entrepreneurs sélectionnés à hauteur de 29 %, suivie par la technologie (11 %) et la fabrication (9 %).

Selon le PDG de la FTE, Parminder Vir OBE, les futurs entrepreneurs recevront au cours des neuf prochains mois, une formation et un mentorat en ligne, et utiliseront les compétences acquises pour développer des plans d’affaires avant de recevoir un capital de départ de plus 2,5 millions de FCFA.

La fondation s’engage à investir, à travers ce programme de développement de l’entrepreneuriat, 10 millions de dollars, soit plus de cinq milliards de francs CFA sur 10 ans, dans l’identification, la formation, l’encadrement et le financement de 10 000 entrepreneurs africains à l’horizon 2024.