Les responsables de la filiale locale de l’United bank of Africa (UBA) ont initié le 19 janvier à Libreville, une séance d’information pour le quatrième cycle du programme d’entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu.

Les responsables de la filiale locale de l’United bank of Africa (UBA), le 19 janvier 2017. © Gabonreview

 

Pour la quatrième année consécutive, la Tony Elumelu foundation est disposée à accompagner le génie africain dans la transformation du continent, à travers son programme d’entrepreneuriat.

Ce programme est destiné aux jeunes entreprises attrayantes ayant un fort potentiel sur le marché, avec des modèles financiers clairs et dirigées par des équipes compétentes, à la recherche d’un financement pour démarrer leur projet ou pour agrandir leurs activités.

Jérémie Nze Biang et Tamarah Poutotekema Boussamba, tous deux anciens lauréats du Tony Elumelu Entrepreneurship programme. © Gabonreview

Le dépôt des candidatures qui a démarré le 1er janvier 2018 prendra fin le 1er mars de cette même année. Le programme va démarrer le 1er mai pour s’achever en décembre 2018. Pour participer, l’entreprise du candidat doit être basée en Afrique, elle doit être à but lucratif et avoir entre 0 et 3 ans d’existence. Les candidats doivent avoir au moins 18 ans et être résidents légaux ou citoyens d’un pays africain.

«Nous croyons que le secteur privé détient la clé de la libération du potentiel économique de l’Afrique. A cette fin, notre mission est de catalyser le développement économique et social de l’Afrique, à travers l’entreprenariat en nous concentrant sur trois domaines : l’autonomisation des entrepreneurs, la promotion d’un leadership éclairé sur l’entreprenariat à travers le plaidoyer et la recherche fondée sur des preuves, la création d’un écosystème entrepreneuriat intégré qui favorise la promotion de l’entrepreneuriat africain», a indiqué le directeur général adjoint de l’UBA-Gabon, Etienne Ramba.

La vision à long terme de la Tony Elumelu foundation est d’identifier et d’aider 10 000 start-ups en Afrique capables de créer au moins 1 000 000 nouveaux emplois et contribuer au moins à 10 milliards de dollars en recettes en Afrique sur une période de 10 ans. Cette année le programme espère accueillir au terme d’une sélection 1000 entrepreneurs qui seront soutenus à travers ses 7 piliers qui incluent.

Il s’agit entre autres du mentorat, l’apprentissage en ligne et en direct, l’accès à l’information et au réseautage, l’accès au capital de lancement d’un montant de 5 000 dollars).

Pour Jérémie Nze Biang promoteur d’ Okouméa Gabon et Tamarah Poutotekema Boussamba responsable d’Agridis, tous deux anciens lauréats du Tony Elumelu Entrepreneurship programme, «la jeunesse gabonaise doit prendre des initiatives, ignorer les risques et utiliser son plein potentiel de créativité pour construire des entreprises solides et durables».