La Banque mondiale et l’Université technique du Danemark viennent de lancer un nouvel atlas mondial sur l’énergie éolienne consultable en ligne, dénommé « Global Wind Atlas». Il permet d’identifier dans le monde, les endroits propices à la production d’énergie électrique de source éolienne.

Capture d’écran de l’interface de Global Wind Atlas. © Gabonreview

 

Dans le but de permettre aux pouvoirs publics de réaliser des millions de dollars d’économie sur l’établissement de cartes nationales d’énergie éolienne, un atlas numérique en consultation gratuite en ligne (www.globalwindatlas.info) vient d’être lancé par la Banque mondiale et l’Université technique du Danemark.

Dénommé « Global Wind Atlas», cet outil repose sur les technologies de modélisation les plus récentes, combinant des données climatiques sur l’éolien et des informations de terrain à haute résolution, notamment des facteurs tels que les collines et les vallées qui peuvent influencer le vent.

Capture d’écran des informations sur le Gabon pendant la journée du 7 décembre 2017. © Gabonreview

«Ces informations climatiques sont fournies à une échelle de 1/100 000 qui permet d’obtenir des données plus fiables sur le potentiel éolien. L’outil donne également accès à des cartes mondiales et régionales à haute résolution, ainsi qu’à des données de systèmes d’information géographique (SIG) permettant aux utilisateurs d’imprimer des cartes-affiches et de tirer parti d’autres applications. Mais également de comparer le potentiel éolien et solaire entre différentes localités d’une région ou entre différents pays», précise un communiqué de la Banque mondiale.

Selon le directeur principal et chef du Pôle mondial d’expertise en Énergie et industries extractives de la Banque mondiale, Riccardo Puliti, de nombreux pays recèlent d’énormes possibilités de tirer parti de l’électricité propre et peu coûteuse qu’offre l’éolien, mais le manque de données de qualité entrave leur exploitation. «En fournissant gratuitement des données de qualité à un niveau de détail aussi élevé, nous espérons contribuer à la mobilisation de l’investissement privé pour accélérer la généralisation de technologies telles que l’éolien, afin de répondre à l’urgence des besoins énergétiques», souhaite-t-il.

Selon la Banque mondiale, toutes les informations prélevées sont publiées sur la plateforme de partage de données  https://energydata.info/ du Groupe de la Banque mondiale.