Les Panthères du Gabon n’ont pas su trouver la recette pour venir à bout du Mali, le 11 novembre à Franceville, lors du match de l’ultime tour des éliminatoires du Mondial 2018. Au contraire, elles ont clairement été dominées par des adversaires plus volontaires et bien préparés.

Les Panthères, à l’image de Didier Ovono rentrant dépité dans les vestiaires, n’ont pas su trouver la recette face au Mali, le 11 novembre 2017 à Franceville. © Gabonreview

 

Le Gabon a été tenu en échec par le Mali, le 11 novembre à Franceville, à l’occasion de la dernière journée des éliminatoires du Mondial 2018. Les deux équipes se sont quittées sur un score de zéro but partout. Le match a pourtant démarré sur les chapeaux de roues avec une énorme faute d’un défenseur malien sur un attaquant adverse. Carton jaune pour Youssouf Kone et coup franc pour les Panthères. La tentative de Johann Serge Obiang passera cependant au-dessus des cages de Diarra Djigui.

Les minutes suivantes sont à l’avantage des visiteurs, monopolisant le ballon. Une possession stérile. Ayant repris le contrôle du ballon, les Gabonais rateront le coche par Axel Meye. Bien lancé dans la profondeur après une belle combinaison, l’attaquant gabonais ne cadrera pas son tir qui passe à côté des cages du portier malien.

Après cette première alerte de la rencontre, les Maliens reprendront la maitrise du ballon, sans pourtant se procurer d’occasion. Le premier tir des visiteurs interviendra à la 20e minute, sans conséquence pour Didier Ovono. Idem sur coup franc, quelques minutes plus tard, où la tentative d’Yves Bissouma sera sans danger pour le portier des Panthères.

Si les Maliens ne profitent pas de leur temps fort, Aaron Appindangoye écopera d’un carton jaune, à un peu moins d’un quart d’heure de la pause. Là encore, le coup-franc qui en découlera ne donnera rien. C’est donc sur le score logique de 0-0 qu’interviendra la mi-temps. Le tout avec une statistique significative : aucun tir cadré de part et d’autre.

La seconde période reprendra sur le même rythme que la première avec, cette fois, une domination des joueurs maliens. Ces derniers se procureront deux occasions nettes de but en 10 minutes. Notamment par l’entremise d’Adama Traoré dont le tir, le premier cadré de la partie, sera bien stoppé par Didier Ovono. Quelques minutes plus tard, c’est Yves Bissouma qui inquiètera le portier gabonais sur coup franc, dont la tentative sera boxée par le gardien des Panthères.

A l’inverse, les Gabonais se montrent insipides dans le jeu : incapables d’aligner trois passes ou encore de se montrer dangereux dans la surface adverse. Libérés de toute pression, les Aigles, eux, planent littéralement sur la rencontre, se montrant toujours dangereux offensivement et solides défensivement, face aux rares fulgurances adverses.

Dominées dans le jeu, les Panthères frôlent le pire à quelques minutes de la fin du temps additionnel. Se jouant de la défense adverse, Moussa Doumbia ne parvient cependant pas à ajuster Didier Ovono. Score final : 0-0. Toujours invaincu à Franceville, le Gabon termine cependant cette campagne qualificative sur une note de déception.