Le Gabon s’est incliné face à la Côte d’Ivoire, le 2 septembre à Libreville, lors de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Avec cette défaite, le Gabon a sérieusement compromis ses chances de qualification pour la Russie.

Auteur d’un doublé, Seydou Doumbia a été le bourreau de la défense gabonaise. © D.R.

 

La troisième journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 n’a pas souri au Gabon. Jusqu’ici invaincues, les Panthères se sont inclinées 0-3 face aux Eléphants de Côte d’Ivoire, compromettant ainsi leur chance de qualification pour l’épreuve finale en Russie.

Rien ne laissait pourtant présager une telle issue, tant le match a démarré timidement, les deux équipes se montrant très peu entreprenantes sur le plan offensif. La première frayeur de la rencontre est cependant intervenue à la 11e minute par l’intermédiaire de Salomon Kalou. Libre de tout marquage à la réception d’un coup-franc, l’attaquant ivoirien ne parvient pas à ajuster sa reprise de la tête.

Incapables de réagir à cette première alerte, les Gabonais brilleront  par l’imprécision technique, avec de nombreuses pertes de balle en milieu de terrain et une faiblesse dans le pressing. Les Ivoiriens n’en demandaient pas tant. Salomon Kalou, encore lui, sera à la réception d’un centre de Max Alain Gradel, contré par la défense gabonaise. Le corner qui en découlera sera une nouvelle occasion pour les Ivoiriens, avec le défenseur Eric Bailly qui ne trouvera pas le cadre de la tête.

Il aura fallu attendre la 23e minute pour voir la première frappe cadré côté gabonais, avec Denis Bouanga. Six minutes plus tard, les Ivoiriens sur un contre éclair, trouveront leur coéquipier Serge Aurier dont la frappe est détournée en corner. La suite sera sans danger pour la défense gabonaise. Cette dernière a cependant eu des sueurs froides une minute plus tard sur deux frappes détournées par Stéphane Bitsieki, dont une tête à bout portant de Seydou Doumbia. La première période va s’achever sur un score de 0-0, nettement à l’avantage des visiteurs.

Au retour des vestiaires, ce sont les visiteurs qui se signaleront d’entrée avec une frappe de Michaël Seri sur un ballon mal dégagé par la défense gabonaise. Revenus avec de meilleures intentions, les Ivoiriens seront récompensés de leurs efforts. Sur un énième ballon perdu dans leur moitié de terrain, les Gabonais se feront punir par Max Alain Gradel (53’). Bien servi par un coéquipier, l’attaquant se jouera de la défense adverse avec une série de dribbles, avant de tromper Stéphane Bitsieki du pied gauche.

Sonnés par cette ouverture du score méritée, les Gabonais tenteront de réagir sans grande réussite. Bien au contraire, ils brilleront par une baisse de forme en milieu de terrain, bien quadrillé par les Ivoiriens. Ces derniers s’illustreront d’ailleurs par Gervinho, dont la frappe sera stoppée par le portier gabonais (67’). Quatre minutes plus tard, les Gabonais réagissent. Sur un centre venu de la droite de la défense gabonaise, Denis Bouanga ne trouvera pas le cadre. Tout comme Malick Evouna, entré en jeu peu après le retour des vestiaires. Son tir est arrêté par le portier ivoirien (73′). Les visiteurs réagiront juste après, avec plus de réussite. Bien trouvé dans l’espace, Seydou Doumbia doublera la mise pour les siens (77’). 0-2 ! Assommées, les Panthères concèderont un nouveau but. Sur un magnifique travail de Gervinho, côté droit de la défense gabonaise, Seydou Doumbia, bien servi par son coéquipier, parviendra à tromper une nouvelle fois Stéphane Bitsieki (83′).

C’est sur ce score qu’interviendra la fin de la rencontre. Avec cette victoire, la Côte d’Ivoire a pris la tête du groupe C avec sept points, suivi du Maroc avec cinq points. Le Mali et le Gabon sont 3e et 4e de la poule avec un point chacun. Ce dernier a certainement dit adieu au Mondial 2018 en Russie. A moins qu’il ne fasse mentir les pronostics le 5 septembre, lors de la prochaine journée face aux Eléphants, à Bouaké.