Le Gabon s’est accordé un sursis dans la course aux éliminatoires du Mondial 2018, en venant à bout de la Côte d’Ivoire, le 5 septembre à Bouaké.

L’action du second but des Panthères. © lvdnena.rosselcdn.net

 

Après sa sévère défaite à Libreville trois jours plus tôt, le Gabon a su réagir face à la Côte d’Ivoire, le 5 septembre à Bouaké, lors de la 4e journée des éliminatoires du Mondial 2018. En effet, les Panthères se sont imposées au forceps (1-2) face aux Eléphants.

Les hommes de José Antonio Camacho ont ouvert le score sur une frappe contrée de Mario Lemina à l’entrée de la surface de réparation ivoirienne, qui profitait à Axel Meyé (19e). Auteur d’une performance de haute volée, le même Mario Lemina fixera la défense adverse avant de tromper le gardien ivoirien sur une frappe enveloppée (29e). 0-2 pour le Gabon.

Peu avant la fin de la première période, Lloyd Palun se fera cependant expulser, laissant ainsi ses coéquipiers à 10. Entré en jeu au cours de la seconde période, Maxwell Cornet a redonné espoir aux Eléphants en reprenant à bout portant du gauche, un service lumineux de Jean-Michaël Séri (58e).

En infériorité numérique et assiégé dans sa moitié de terrain, le Gabon trouvera cependant les ressources nécessaires pour tenir le score à 2-1, bien aidé par les imprécisions des offensives adverses. C’est donc sur ce score qu’interviendra la fin de la rencontre, au grand bonheur des visiteurs.

Avec cette victoire, le Gabon, désormais troisième du groupe C avec cinq points, se relance complètement dans la course aux éliminatoires. D’autant que dans l’autre rencontre de la poule, le Maroc, deuxième avec six points, n’a pas pu venir à bout du Mali, dernier avec deux points. La Côte d’Ivoire reste leader avec sept points.

Au-delà du fait que le Gabon se relance dans ces éliminatoires, cette victoire a aussi permis de montrer la force de caractère des Panthères, critiquées après leur lourde défaite à domicile face aux Ivoiriens. Une performance d’autant plus remarquable que cette victoire est intervenue sans le fer de lance de l’attaque gabonaise.

Qu’à cela ne tienne, le technicien espagnol compte toujours sur un retour de Pierre-Emerick Aubameyang pour les prochaines échéances. «Les problèmes doivent se résoudre je pense. Pour le prochain match, je ferai comme toujours : j’essayerai de sélectionner les 23 meilleurs pour faire gagner le Gabon. Nous sommes en contact et nous verrons ce qui se passe», a confié José Antonio Camacho après sa première victoire en match officiel avec le Gabon.