Pour l’entraîneur national des Panthères engagées dans les éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations de football (Chan) 2018, il serait judicieux de déclarer forfait face au Zalang Nacional de Guinée Equatoriale, si d’ici le 4 août rien n’est clair sur le dossier de préparation de ses hommes.

Claude Albert Mbourounot inquiet par la tournure que prend la préparation des Panthères au Chan 2017. © D.R.

 

Anxieux au regard de la tournure que prend la préparation des Panthères, engagées dans la campagne qualificative pour le Chan 2018, l’entraineur national Claude Albert Mbourounot, avertit sur les dispositions à prendre.

Si dans les vingt-quatre heures à venir, aucune solution n’est trouvée pour le regroupement de sa troupe, il jettera l’éponge.

Pour le compte de la première journée, le Gabon doit affronter la Guinée Equatoriale les 12 et 19 aout, respectivement à Malabo et à Libreville. Or, l’équipe type des Panthères n’existerait toujours pas, faute de chronogramme formel de regroupement local, absence de crédit nécessaire pour la préparation des rencontres. Une situation qui cristallise les appréhensions de Claude Albert Mbourounot. «Si nous arrivons le 4 aout prochain sans suite, il vaut mieux que le Gabon se déclare forfait sur cette rencontre que d’aller se faire humilier», préconise-t-il.

Depuis ces dix dernières années, estime-il, la Guinée Equatoriale a énormément progressé avec son football. «C’est vrai que nous avons souvent tendance à négliger la sélection nationale de football de la Guinée Equatoriale, mais je relève que c’est, cette équipe qui vient de barrer la route aux diables rouges du Congo par un score de 1 but à 0», souligne-t-il.

«Nous n’avons pas eu la possibilité de convoquer les joueurs dans un regroupement local, alors que nous disposons d’un effectif de presque 42 footballeurs, l’idéal aurait été que nous fassions des regroupements ponctuels, avec l’observation des gestes des uns et des autres, avant de livrer la liste définitive. Ma seconde inquiétude est que le temps qui nous est imparti pour cette préparation va être relativement très court, afin que nous puissions asseoir une équipe compétitive, en vue de la qualification», estime-t-il.

Du côté de la Fédération gabonaise de football, selon une source proche du dossier, si la coupe du Gabon a été reportée en octobre pour faute de budget, il serait très difficile que les doléances autour de la préparation du Chan trouvent satisfaction.