Pour Guy-Bertrand Mapangou, candidat à la députation au 1er siège du département de Tsamba-Magotsi, seuls les représentants du Parti démocratique gabonais (PDG) sont capables de transformer le département et la ville de Fougamou en poursuivant et achevant les différents chantiers initiés ces dernières années en vue du développement de la contrée.

Guy-Bertrand Mapangou, le 25 septembre 2018, à Fougamou. © Gabonreview

 

Guy-Bertrand Mapangou et sa suppléante présentés aux électeurs par Marcel Doupamby Matoka. © Gabonreview

Les législatives et locales prévues en octobre prochain ne sont pas à prendre à la légère. Il en va de la poursuite et de l’achèvement des chantiers initiés à Tsamba-Magotsi depuis ces dernières années, qui visent «la transformation» du département, a prévenu mardi 25 septembre Guy-Bertrand Mapangou, à l’occasion de l’ouverture officielle de la campagne électorale à Fougamou.

Candidat à la députation au 1er siège dudit département, l’actuel ministre d’Etat en charge de la Communication et de l’Economie numérique a invité les populations à «faire le bon choix», notamment celui du développement de Tsamba-Magotsi et de son chef-lieu. Pour lui, seuls les candidats du PDG à ces deux élections sont capables de mener jusqu’à leur terme les différents projets censés faire de Fougamou la principale ville de la province de la Ngounié, parce que bénéficiant d’hommes et de femmes détenteurs d’une solide base politique sur place et du soutien du chef de l’Etat.

© Gabonreview

Pour Guy-Bertrand Mapangou la volonté de transformation exprimée par les candidats du PDG pour Tsamba-Magotsi et Fougamou (Lucie Milebou Mboussou et Yolande Nyonda et lui-même) n’est pas anodine. Elle cadre avec la volonté du Parti et celle du président de la République.

«Le thème principal choisi par les instances du PDG pour ces élections couplées, a-t-il expliqué, colle parfaitement avec la réalité contextuelle de Tsamba-Magotsi. Ce thème, «Accélérons la transformation du Gabon», doit être entendu comme «Accélérons la transformation de Tsamba-Magotsi». Rappelons-nous que Marcel Doupamby Matoka a commencé. Comme lui avec le président Omar Bongo en son temps, nous avons signé un deal avec le président Ali Bongo Ondimba pour la poursuite de la transformation de Tsamba-Magotsi et Fougamou, parce que nous ne pouvons pas y arriver seuls. Nous devons donc rester sur les pas de nos devanciers.»

© Gabonreview

Dans le but de faire passer son message et en vue de réexpliquer le processus de vote aux électeurs, le candidat aux législatives a promis de sillonner les différents cantons et villages de la contrée. «C’est la première fois que nous avons des élections générales. Les électeurs risquent de se tromper si nous n’allons pas leur expliquer comment faire. Mais à l’endroit de ceux qui se trompent souvent d’objectif, particulièrement les jeunes, nous allons leur dire que l’avenir c’est eux, et qu’ils doivent penser à eux et au développement de leur département et celui de Fougamou avant tout», a-t-il annoncé.

Doyen politique et président d’honneur de la campagne électorale des candidats du PDG, Marcel Doupamby Matoka a quant à lui tenu à rappeler que «depuis 1996, le PDG a toujours gagné les élections à Tsamba-Magotsi». Pour l’ancien député et maire, il serait donc mal venu pour les habitants de permettre à un autre parti de l’emporter lors des élections d’octobre. «N’allez pas voir ailleurs et n’écoutez pas ceux qui vous racontent n’importe quoi. Donnez aux candidats les 20 ans que vous m’avez donnés», a-t-il exhorté, présentant tour à tour, mardi 25 septembre à la Place de l’indépendance de Fougamou Guy-Bertrand Mapangou, Lucie Milebou Mboussou et les colistiers de Yolande Nyonda, absente de l’ouverture de la campagne.