Les voix s’élèvent de plus en plus pour pointer du doigt les irrégularités autour du renouvellement du comité exécutif de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot). Parmi ces irrégularités, le dépôt de candidatures fixé par le secrétaire général de la Fegafoot, en lieu et place d’une Commission électorale.

© gdb.voanews.com

 

Après le jet de pavé dans la marre par Blanchard Andoume, l’élection du bureau exécutif de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) est désormais au centre de toutes les attentions. Emboitant le pas à Blanchard Andoume, beaucoup s’accordent à dire que le processus électoral, devant s’achever le 31 mars prochain, est effectivement entaché d’irrégularités.

A l’instar de la fixation de la période du dépôt des candidatures, qui a été faite par le secrétaire générale de Fegafoot. Si la fédération a affirmé que la démarche s’est faite conformément aux dispositions de l’article 35 des Statuts de la l’institution, il n’est dit nulle part dans ce texte que cela incombe au secrétaire général de la Fegafoot.

«Si on admet simplement qu’il a voulu rappeler aux éventuels candidats les documents à fournir, le secrétaire général n’a-t-il pas été maladroit en fixant la période de dépôt de candidature ? Car en définitive, c’est cela et seulement cela qui retient l’attention», a déclaré sous anonymat, un membre de l’ancienne équipe dirigeante de la Fegafoot. Selon lui, «la date de dépôt des candidatures aurait dû être fixée du 1er mars 2018 afin de respecter le délai de 30 jours avant le scrutin».

En effet, le dépôt des candidatures a démarré le 22 février et se poursuivra jusqu’au 23 mars. Il s’achèvera donc huit jours seulement, au lieu de 30, avant le début du scrutin. Par ailleurs, l’article 26 des Statuts de la Fegafoot semble donner raison aux détracteurs du processus électoral en cours. Selon le texte, en effet, «la Commission électorale est en charge de l’organisation des élections».

Dans ce sens, ladite commission est responsable de rôle de la procédure de candidature (ouverture, information, évaluation, publication de la liste officielle, etc.). En d’autres termes, il revenait à cette commission, et à elle seule, de fixer la date de dépôt de candidatures et, conséquemment, celle de clôture. Or, jusqu’ici, cette commission n’a toujours pas été mise en place.

Dans le cas d’espèce, beaucoup d’acteurs sont pour la mise en place du comité neutre, comme l’a suggéré le candidat Blanchard Andoume. Cette commission pourra «légalement procéder au renouvellement du Comité exécutif de la Fegafoot», a déclaré un président de club de 1re division.