En prélude aux prochaines législatives et locales, le président et les conseillers-membres de la Haute autorité de la communication (HAC) ont effectué ce jeudi une visite dans les locaux de Gabon 1ère, Radio Gabon, Label TV et TV+, partenaires de la Commission d’accès équitable aux médias.

Le président de la HAC Raphaël Ntoutoume Nkoghe (main en poche) et le DG de Gabon 1ère Jean-Lié Massala, le 30 août 2018, à la Maison Georges Rawiri. © Gabonreview

 

En vue de garantir une couverture médiatique équitable des prochaines législatives et locales prévues à partir du 6 octobre, la HAC est à pied d’œuvre depuis quelques semaines. Après la mise en place, le 28 août, de la Commission d’accès équitable aux médias, le régulateur a souhaité s’enquérir des conditions de travail au sein des différents médias choisis pour l’accompagner dans le cadre de la médiatisation de ces deux élections.

Le président et les conseillers-membres de la HAC, en visite, le 30 août 2018, à TV+, Label TV et Radio Gabon. © Gabonreview

Ce jeudi 30 août, Raphaël Ntoutoume Nkoghe qu’accompagnaient les conseillers-membres ont visité les locaux de la télévision publique Gabon 1ère, Radio Gabon et ceux des télévisions privées Label TV et TV+. Le président de la HAC a présenté chacun des quatre médias comme «un partenaire technique» du régulateur, qui entend faire recours à eux dans les prochaines semaines.

Il s’agira notamment, précise Guy Roger Ombanda Lendira, d’utiliser leurs antennes, les différents espaces et installations dont ces médias voudront bien faire profiter à la HAC. D’autant que, selon le président de la Commission d’accès équitable aux médias, dans le cadre de la couverture médiatique des prochaines élections, le régulateur prévoit d’organiser 5 grandes émissions : deux éditions du «Grand débat», deux éditions de «La nuit électorale» et «La grade nuit électorale» du 2e tour des législatives.

Selon le mode pratique adopté par la HAC, ces 4 émissions devraient être tournées à Gabon 1ère, dont le directeur général Jean-Lié Massala a promis de mettre à disposition deux studios. Pour Label TV et TV+, elles se chargeront de diffuser en direct ces émissions, en récupérant le signal de la télévision publique. Raphaël Ntoutoume Nkoghe a par ailleurs informé les responsables des deux télévisions privées qu’elles auront chacune un représentant sur les plateaux pour l’interview des différentes candidats aux législatives comme aux locales.