Afin de recevoir leurs contributions nécessaires à l’assainissement des établissements scolaires du Gabon, le ministre de la Réforme de l’Etat, Joel Pono Opape a reçu le 5 mai à Libreville, les responsables des syndicats du secteur de l’éducation nationale.

Le ministre de la Réforme de l’Etat, Joel Pono Opape lors de la rencontre avec les responsables syndicaux, Libreville le 5 mai 2017. © Gabonreview

 

Joel Pono Opape a rencontré les responsables des syndicats du secteur éducation pour recevoir leurs contributions nécessaires à un meilleur assainissement des établissements scolaires du Gabon. La réunion intervient à la suite d’une étude menée en janvier dernier, par les services techniques du ministère de la réforme de l’Etat sur le fonctionnement des établissements scolaires primaires et secondaires du Gabon.

Les responsables syndicaux de l’éducation nationale, le 5 mai 2017. © Gabonreview

En effet, selon le ministre, Joel Pono Opape, cette «étude menée pour la première fois au Gabon dans le secteur éducation, avait pour objectif de cerner les problèmes d’ordre structurel qui freinent le bon fonctionnement des établissements scolaires primaires et secondaires du Gabon».

Selon cette étude, les problèmes auxquels sont fréquemment confrontés les établissements scolaires depuis plusieurs années tournent autour des points suivants : la sécurité au sein et au bord des établissements, la vétusté des structures d’accueil ; internat, restaurant scolaire, vestiaires, salles de classes, plateaux sportifs, le sous-effectif des surveillants ainsi que le manque mutuelles scolaires.

Toutes ces difficultés entendent être jugulées dans les prochains jours, par des réformes menées par le ministère de la Réforme de l’Etat, en collaboration avec le ministère de l’Education nationale, d’où l’importance de la rencontre entre les responsables des Syndicaux et le ministre, Joel Pono Opape.

Les représentants du Syndicat de l’éducation nationale (Sena), l’Organisation syndicale moderne des génies de l’éducation nationale (Osmogen), Syndicat national des enseignants du Gabon (Syneg) et l’Union syndicale des enseignants du Gabon (Useg), ont formulé quelques propositions.

Au titre de contributions, Josias Abeigne Bibang, représentant l’Osmogen a suggéré «qu’il y ait l’augmentation des effectifs des surveillants dans les établissements, l’érection des clôtures autour des établissements et la réhabilitation des plateaux sportifs au sein établissements scolaires».

Pour sa part, Rubain Paul Zoukoue Ella du Syneg a suggéré «le déguerpissement des débits de boissons environnant les établissements scolaires, la réhabilitation des mutuelles scolaires et des internats dans les établissements».

Ayant jugé toutes les contributions pertinentes, le ministre de la Réforme de l’Etat, Joel Pono Opape a promis les soumettre dans les prochains jours en conseil des ministres pour validation, avant leur mise en musique à moyen, court et long terme.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga