Intervenant sur le thème «Exploiter le dividende démographique grâce à l’investissement dans la jeunesse» lors du Forum mondial de la jeunesse, le 6 novembre à Charm el-Cheikh, en Egypte, Ali Bongo a encouragé ses pairs à investir dans l’éducation et la formation des jeunes.

Ali Bongo en compagnie des présidents Idriss Déby (Tchad) et Abdel Fattah al-Sissi (Egypte), le 6 novembre à Charm el-Cheikh. © DCP

 

Présent au Forum mondial de la jeunesse en Egypte, le 6 novembre à Charm el-Cheikh, Ali Bongo a formulé le vœu de voir des actions concrètes menées en faveur des jeunes. Le chef de l’Etat gabonais s’est exprimé sur le thème de l’Union africaine pour 2017 : «Exploiter le dividende démographique grâce à l’investissement dans la jeunesse».

Insistant sur l’importance d’une jeunesse éduquée et bien formée, le chef de l’Etat gabonais a formulé plusieurs recommandations : promouvoir l’éducation, la santé et la formation des jeunes, favoriser également une croissance inclusive pour une meilleure insertion professionnelle. Et surtout, encourager les initiatives de transformation locale, garantes de création d’emplois.

Lors de son intervention, Ali Bongo a également prôné l’unité et la mutualisation des forces pour une Afrique en paix, afin de voir sa jeunesse se développer. Un vœu d’autant plus justifié que le continent compte plus de 200 millions de jeunes.

Des recommandations pouvant cependant prêter à sourire au Gabon, tant la jeunesse semble compter pour du beurre. En effet, le taux de chômage y est de 35,7 % chez les jeunes. Un constat tout aussi sombre sur le plan éducatif, où le taux très élevé de redoublement est la manifestation la plus flagrante du faible rendement interne du système éducatif gabonais. Peut-être les enseignements tirés du forum de Charm el-Cheikh permettront-ils de rectifier le tir.

En effet, le Forum mondial de la jeunesse vise à favoriser la paix et le progrès par l’intermédiaire de la jeunesse. Selon les organisateurs, cette rencontre est l’occasion d’«engager les jeunes du monde entier dans une convention enrichissante, leur permettant d’exprimer leurs points de vue et de recommander des initiatives aux décideurs et personnalités influentes».