Apres 10 ans passés à la tête du Bénin, Yayi Boni a été désigné, le 25 octobre, président de la Fondation africaine d’intelligence économique et de l’économie numérique (FAIE

L’ancien président du Benin, Thomas Yayi Boni. © D.R.

L’ancien président du Benin, Thomas Yayi Boni. © D.R.

 

L’ancien président du Benin Thomas Yayi Boni, a été désigné président de la Fondation africaine d’intelligence économique et de l’économie numérique (FAIE). Les promoteurs de cette Fondation ont fait ce choix, eu égard à son parcours d’économiste et sa riche expérience à la tête de son pays.

Fondée par les investisseurs privés, Anglais, Américains, Français, Britanniques, Japonais, Nigérians, Sud-Africains, Sénégalais, Ivoiriens et Ghanéens, cette Fondation dont l’objectif est l’amélioration des conditions des vies des africains, vise à révolutionner le numérique sur le continent. Elle a également pour mission de sensibiliser l’Afrique sur la nécessité d’accélérer les réformes économiques, politiques et sociales afin que tous les pays puissent tirer un grand profit de leurs richesses.

La Fondation vise à mettre en place en Afrique une plateforme régionale et continentale relative aux TIC, à travers deux axes : l’adoption des politiques nationales pour faire de la maîtrise de l’outil informatique une exigence basique pour tous les citoyens africains, l’adoption de la certification (113), une norme métrique internationale dans le domaine des TIC comme norme en Afrique.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga