Libreville abrite du 16 au 17 novembre, les rencontres d’affaires sur les technologies du numérique, organisées par l’agence pour le développement international des entreprises françaises (Business France).

Le représentant de Evolucare présentant son produit. © Gabonreview

 

Quatre entreprises françaises spécialisées dans les technologies du numérique (télécoms, nouvelles technologies, applications mobiles, installations électriques, logiciels, etc) participent depuis le 16 novembre à Libreville, aux rencontres d’affaires sur les technologies du numérique. Il s’agit d’Azim Consulting, Evolucare, Surtelec et Summview.

Ces rencontres sont organisées par l’agence pour le développement international des entreprises françaises (Business France), avec le soutien du service économique de l’ambassade de France au Gabon. Pendant deux jours, ces PME françaises vont approfondir leurs connaissances du secteur numérique gabonais, à travers des rencontres d’échange, des rendez-vous B-to-B ou B-to-G et cocktail de networking. A travers ces rencontres, les PME françaises ambitionnent d’étudier comment adapter leurs offres technologiques aux besoins du Gabon. Mais également apprécier les opportunités d’internationalisation de leurs entreprises au Gabon.

Les représentants des entreprises françaises et les organisateurs de la rencontre d’affaires sur les technologies du numérique, le 16 novembre 2017. © Gabonreview

«Le numérique constitue une formidable opportunité pour le Gabon, comme secteur économique créateur d’emplois et de valeur, mais aussi comme accélérateur des politiques de développement. C’est aussi l’occasion pour le Gabon et la France de renforcer leurs échanges et leur coopération économique», a indiqué l’ambassadeur de France au Gabon, Dominique Rénaux.

Le secteur des nouvelles technologies est un axe stratégique exprimé dans le plan «Gabon numérique», partie intégrante du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE). Cette stratégie propose une politique volontariste de promotion et d’investissement dans le secteur du numérique. Pour les autorités gabonaises, les infrastructures sont déterminantes pour le développement économique ; l’accessibilité numérique l’est tout autant.

«Cette année, nous avons choisi le numérique simplement parce que le PSGE nous a semblé une bonne opportunité pour mettre en relation les entreprises gabonaises et françaises. Derrière, le numérique est une source à la fois de diversification de l’économie», a confié le directeur Afrique centrale de Business France, Pierre Valat.

Business France participe au développement et à la réussite des entreprises désireuses de s’implanter à l’international, en les accompagnant du début à l’aboutissement de leurs projets, dans une démarche orientée vers l’efficacité.