Le week-end dernier, les ministres gabonais et algérien en charge du Tourisme ont plaidé pour le renforcement de la coopération entre leurs deux pays dans divers domaines.

Madeleine Berre et Amar Ghoul à Alger. © aps.dz

Madeleine Berre et Amar Ghoul à Alger. © aps.dz

 

Présente au Salon international d’Alger, la ministre du Commerce, des PME, de l’Artisanat, du Tourisme et du Développement des services a évoqué le raffermissement et l’élargissement de la coopération entre l’Algérie et le Gabon. Madeleine Berre a trouvé une oreille attentive auprès de son homologue algérien, qui a estimé que les deux pays peuvent s’apporter mutuellement. Dans une déclaration rendue publique, le 29 mai dernier, Amar Ghoul a insisté sur l’importance d’«intensifier et de promouvoir la coopération bilatérale dans différents domaines, notamment dans les secteurs du commerce et du tourisme».

Pour le ministre algérien de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, cette intensification de la coopération Gabon-Algérie serait un moyen d’œuvrer au «renforcement des relations de coopération économique et commerciale entre la région sud-sud et les pays africains». Concrètement, il sera question de «renforcer les échanges commerciaux et économiques entre les pays africains, y compris le Gabon à travers l’extension des lignes du transport aérien dans la région».

A en croire Amar Ghoul, c’est un souci majeur pour son pays, qui souhaite nouer des partenariats dans divers secteurs d’activité, «notamment dans les domaines de l’aménagement du territoire et du tourisme, en vue de faire valoir l’expérience algérienne».

Si Madeleine Berre a apprécié l’invitation à prendre part, en octobre prochain, au séminaire international sur le tourisme à Oran, elle a noté la convergence de vues et des orientations économiques entre les deux pays. Sa visite avait pour objectif de «renforcer la coopération bilatérale, notamment en matière de développement, de diversification de l’économie et de gestion des matières premières».